A Mouans-Sartoux, le livre fait de la résistance...

A une époque de la toute puissance du numérique, on en vient à être étonné qu’on vende encore des livres. Pourtant, ils sont bien là, même s’ils ont de la concurrence. Certaines initiatives laissent à penser qu’ils ont encore de beaux jours devant eux. Comme ces petites bibliothèques de poche gratuites que l’on voit fleurir ici et là, dans des parcs, même à la piscine (celle du Montfleury à Cannes, notamment). Il y a même une petite boîte bricolée et attachée près de chez moi au Cannet au portail d’une résidence privée. Chacun peut y prendre un livre, l’emporter avec lui, ou en déposer un. La commune de Mouans-Sartoux a depuis 32 ans promu le livre et la lecture comme un élément incomparable et incontournable de l’éducation pour tous, de la démocratie. Élément essentiel de ce parti pris, le Festival du Livre qui se déroule généralement en octobre.

Lire l'article

Un Côte de Provence aux anges !

Niché au cœur du Var, le vignoble de Notre-Dame des Anges est le cinquième terroir de l’AOC Côtes de Provence à accéder au statut de dénomination géographique complémentaire (DGC), attribué à des terroirs disposant de caractéristiques naturelles et pratiques culturales spécifiques. L’obtention de la DGC a été homologuée par un arrêté publié au Journal Officiel du 10 août 2019, suite à l’avis positif du Comité national de l’INAO du 14 février 2019. Alors que les vendanges battent leur plein, le millésime 2019 sera donc le premier pour la DGC Côtes de Provence Notre-Dame des Anges.

Lire l'article

Alpes-Maritimes. Lancement de la campagne de prévention « pluie-inondation »…

Conscient du changement climatique qui affecte notre région, l’État par l’intermédiaire du ministère de la Transition écologique et solidaire, en lien avec le ministère de l'Intérieur, prend le sujet très au sérieux. Il a mis en place une campagne de sensibilisation des populations aux phénomènes et aux bons comportements à adopter en cas de pluies méditerranéennes intenses. Dans les Alpes-Maritimes, c’est le Préfet Bernard Gonzalez, avec l’appui du Conseil départemental qui a donné le top départ.

Lire l'article