Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Archives 2006

Les touristes azuréens à la loupe :

ils ont réduit leur dépense.

L'Observatoire du tourisme sur la Côte d'Azur, émanation du CRT, évalue les dépenses de nos visiteurs. Ainsi, ceux arrivé par avion au cours du 3ème trimestre, ont dépensé en moyenne 77 euros par jour. Ce résultat semble conforme, et dépasse même, la perception des professionnels interrogés durant l'été.

Lire l'article

Londres : 300 fois par jour on te filmera,

ou le triomphe des Big Brother's réunis.

Crédits:
textes par
Catégorie Pieds dans le plat

Les États-Unis d'Amérique et son voisin canadien, n'avaient pas attendu les évènements du 11 septembre 2001 pour installer des caméras un peu partout. Dans les rues de leurs métropoles, dans les espaces publics, dans les supermarchés aussi bien que dans les supérettes un œil nous regarde.

Lire l'article

Les pesticides : votre avis l'intéresse.

le Ministère de l’environnement sollicite les internautes.

Crédits:
textes par

Une première. Le ministère de l’environnement sollicite l’avis des internautes sur deux projets de textes européens qui entendent promouvoir une utilisation durable des pesticides. Cette consultation vise à préparer les négociations européennes sur ces mêmes textes.

Lire l'article

La principauté de Monaco crée sa police des polices.

Le Prince Albert ne veut plus rien laisser passer.

Le Gouvernement Princier a décidé de se doter d’une Inspection Générale des Services de la Sûreté Publique. Cette nouvelle structure institutionnelle aura pour principales missions d’apprécier et d’évaluer l’organisation et le fonctionnement des services de la Sûreté Publique. Elle agira sous l’autorité du Conseiller de Gouvernement pour l’Intérieur.

Lire l'article

Le député niçois Jérôme Rivière persiste

à mettre les pieds dans le plat.

Crédits:
textes par

Débouté de sa plainte concernant l'investiture UMP qui, traditionnellement accordée à l'élu sortant, lui a été refusé, au profit du bras droit de Christian Estrosi, Éric Ciotti, il persiste dans son attitude de franc-tireur. Que faire lorsqu'on n'a plus la côte auprès des instances départementales dont les rennes sont tenues courtes par le président du Conseil général ? Rien ou pas grand chose, son combat était plutôt for l'honneur ce qui situe bien le personnage. Il lui reste plus qu'à partir tout seul en campagne pour les législatives s'il en la force, ou à chercher une autre investiture, chez Philippe de Villiers par exemple…

Lire l'article