Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Festival du Film de Cannes,

retour vers le futur...

Jane Fonda a fait sensation pour le premier jour du Festival en montant fièrement les marches du Palais qu'elle avait foulé la première fois, il y a presque... cinquante ans, avec Roger Vadim qui devait devenir son mari et dont elle aura une fille, Vanessa. Cette dernière est devenue productrice et réalisatrice de films contre le racisme, le sexisme et l'homophobie.

Lire l'article

Festival de Cannes : J-1

la ruche bourdonne à plein. Où est la crise ?

On parle peu de politique dans les cantines. Toute la ville n'est qu'un vaste chantier. On cherche en vain le sable sous les tentes... Les palaces ne sont plus que d'immenses panneaux publicitaires, des machines à faire des sous. Camions, motos, autos portent des plaques d'immatriculation étrangères, les limousines commencent leurs va et vient entre l'aéroport de Nice, les hôtels étoilés et les résidences de luxe. Ça y est, c'est parti ! Preuve en est, les paparrazzi amateurs se sont déjà installés face au tapis rouge du Palais des Festivals. Ils gardent jalousement leurs places, leurs escabeaux, leurs chaises cadenassées, attendant avec une patience exemplaire que les stars le foule (le tapis)... La foule, elle est déjà là, piétinant sur la Croisette, reluquant le plateau de Canal+, investissant la ville.

Lire l'article

Cannes : le Festival joue la sécurité

avec en affiche Marylin Monroe...

50 ans après sa mort, combien de générations d'admirateurs se sont succédés ? Parce qu'elle n'a pas eu le temps de vieillir, elle est restée le fantasme parfait de la femme idéale, sensuelle, voluptueuse. On s'y réfère, on la copie, on compatit à ses faiblesses, à sa fragilité, sa naïveté peut-être et en même temps on la respecte pour ce qu'elle est, pour ses performances d'actrice et de chanteuse. Un mythe éternel, qui se rappelle à nous au moment où nous étions sur le point de l' oublier...

Lire l'article

Var : un Festival du Film pour Ramatuelle.

Fera-t-il de l’ombre à celui de Cannes ?

Nous n’en sommes pas là mais il convient de saluer cette initiative qui mettra pour sa première édition, du 27 juin au 3 juillet, l’Amérique latine à l’honneur. Cela vient compléter l’offre artistique de la région si chère à Gérard Philippe qui s’enorgueillit déjà de manifestations théâtrales de qualit …

Lire l'article