Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Cannes : le G20 ne durera que deux jours en novembre

Crédits:
autre

mais promet pour les résidents et professionnels vivant ou travaillant dans le centre de la ville, un certain nombre de tracas... La campagne pour l'obtention des « badges population » et des « vignettes véhicule » est lancée.

On savait que l’organisation de cette réunion au sommet ne serait pas sans conséquences pour les habitants et les professionnels cannois. C’est peu dire. Une telle concentration de VIP emmène, comme à chaque fois, son cortège de contraintes et pas des moindres. Il sera difficile d’éternuer, de sortir son téléphone de la poche et autres gestes banals sans attirer le regard des centaines, que dis-je des milliers de membres des forces de l’ordre qui seront sur le terrain, visibles ou pas. On imagine que les conversations de tout un chacun seront exploitées et que le moindre mot clé qui pourrait laisser croire à une possible action non programmée donnera lieu à enquête. Dire que la vie quotidienne des habitants sera bouleversée pendant plusieurs semaines est un euphémisme. On ne plaisante pas avec la sécurité des hommes et des femmes les plus, momentanément, importants de la terre…

Pour être objectif, la venue de ces centaines de VIP accompagnées de leur armada aura aussi des retombées économiques positives. Certains commerçants, hôteliers, restaurateurs, tireront les marrons du feu, tandis que les contribuables français auront à mettre la main à la poche car de nombreuses factures seront à la charge des invitants… En attendant de se réjouir, les locaux auront à justifier de leur présence sur les lieux et devront remplir les formulaires ad hoc pour obtenir les laissez-passer et les badges pour circuler pédestrement ou en voiture. Il leur faudra montrer patte blanche et, gare à l’oubli des papiers officiels ou des retards à l’allumage !

Souhaitons que la tenue de ce G20 ne soit pas le prétexte à des débordements et que les protestataires qui se font un devoir d’être présents à ce genre de rendez-vous, adoptent des attitudes pacifiques. Que les provocateurs qui ne manquent jamais de saisir la moindre occasion et le moindre pavé, seront contenus et empêchés de nuire. Les policiers cannois ainsi que les services préfectoraux concernés qui ont su gérer les derniers grands rendez-vous, Congrès et Festival, sont bien rôdés et ont prouvé leur expertise en ce domaine. Mais cette fois, la barre est placée très haute. Les rapports de… force qu’ils auront à entretenir avec les autres fonctionnaires dédiés à ce genre d'événement - certains pays exigeant de venir avec leur spécialistes - ne seront pas les moindres de leur soucis…

Faut-il le rappeler – certains diront que ça leur fait une belle jambe – que ce G20 qui se tiendra les 3 et 4 novembre prochain, constitue selon la préfecture le plus grand sommet international jamais accueilli en France. Il réunira, à l'invitation du Président de la République, les chefs d'État des principaux pays du monde. Que Cannes ait été choisi par Nicolas Sarkozy peut être considéré comme la preuve que la ville du Festival est une destination qui n’est pas que touristique (bien que le tourisme politique existe).

Les Cannois et tous ceux ayant à se déplacer dans le centre ont tout intérêt à se familiariser avec les deux périmètres qui ont été définis. Une première zone constitue la « zone de sécurisation renforcée » ; elle est concentrée autour des principaux hôtels de la Croisette et du port de Cannes. Y seront interdits l'accès aux personnes ne faisant pas partie des délégations officielles du Sommet et aux non résidents ; la circulation, y compris pour les résidents qui pourront uniquement sortir avec leur véhicule ; tout stationnement de véhicules. Les résidents et professionnels de la zone concernée seront autorisés à accéder à pied sur présentation obligatoire d’un badge Z1 et d’une pièce d’identité dont le numéro devra correspondre à celui mentionné sur le badge.

La zone 2 constitue la « zone sécurisée ». Elle se situe au sud de la voie rapide (avenue Bachaga Boualam, bd d'Alsace et bd du Maréchal Vautrin), de la rue Dollfus au pont Alexandre III. Seront autorisés sur port obligatoire d’un badge, d’une pièce d’identité et d’une vignette véhicule : les résidents, professionnels ou personnes spécifiquement autorisées ; la circulation ; le stationnement des véhicules.

Dès la fin du mois de juillet, 13 000 courriers explicatifs seront diffusés dans toutes les boîtes aux lettres des deux zones. Ils seront accompagnés d'une fiche de liaison « Résidents » ou « Entreprises, sociétés, professionnels, hôtels » ainsi que d'une enveloppe retour pré-adressée et pré-affranchie. Il faudra y répondre avant le 15 septembre pour pouvoir retirer dans les délais les badges.

Les services de la préfecture, en collaboration avec la Ville de Cannes, organiseront, dès la mi-septembre, des réunions publiques d’information dans tous les quartiers de la ville à destination des habitants, des commerçants et des professionnels de santé afin de pouvoir répondre à toutes les interrogations.

  • pour en savoir plus on peut téléphoner à « Allô Mairie +, 0810 021 022 », ou au Commissariat Central de Cannes au 04 93 06 22 24.

- lire nos article : Cannes nombril du monde… et le G20 fait tourner les têtes… -