Archives juin 2005

De tout de rien :

une voyante dans les Andes lit l'avenir de Fabius.

Catégorie Pieds dans le plat

Mauvais réflexe. Brigitte, voyante de profession à Cannes, avait omis ce matin-là de renverser le marc de son café. Mal lui en prit car ce n'est pas le plombier qui sonna à sa porte mais l'assassin.


Les Andes alpines. On qualifie souvent la Vallée de la Vésubie, à 50 km environ au Nord de Nice, de petite Suisse…

Lire l'article

Ecoute magistrale.

Il est bon d'avoir l'oreille des juges.

Catégorie Pieds dans le plat

Pour Jean Cocteau, "un secret a toujours la forme d'une oreille."Pour deux magistrats caennais, le secret avait pris la forme d'un téléphone. Il semble avéré que l'ex-premier président de la cour d'appel, Jean-Claude Chilou, tout comme l'ancien procureur général, Michel Julien, s'étaient arrogés le privilège de pouvoir capter les conversations téléphoniques des magistrats…

Lire l'article

Festival de Cannes et d'ailleurs.

Cannes, Toronto, Venise et les autres.



- les marches rouges, photo Quittot FIF -

Pour les Cannois comme pour tous les Français, il ne fait aucun doute que le Festival de Cannes est le plus grand. Pour les Italiens, c'est celui de Venise, pour les Canadiens, leurs cœurs balancent, selon qu'ils soient anglophones ou francophones, entre celui de Toronto ou de Montréal. Que dire des berlinois…

Lire l'article

Virenque de son plein gré :

Nicolas, Christian, Bernard et les autres.

- Michèle Tabarot, Richard, Nicolas et Christian -

Quand des hommes politiques se rencontrent et se montrent avec des personnalités sportives, ce n'est pas sans raisons Nicolas Sarkozy était l'autre jour à Cannes et, à la surprise générale, il effectua en compagnie de Richard Virenque, de Christian Estrosi et de Bernard Brochand une sortie matinale à bicyclette, jusqu'à Théoule…

Lire l'article

Financement des partis :

la loi du silence, en attendant mieux.

Accord politique ou consensus ? Quelle que soit la réponse, le problème embarrasse les partis politiques qui, depuis des années - pourquoi ne pas imaginer depuis toujours -prélevaient indûment leur dîme sur les entreprises françaises déjà largement imposées. Même si cette pratique était courante et connue de tous, elle est tout de moins profondément immorale. "Si tu veux travailler, si tu veux…

Lire l'article