Sur notre étagère : Ozenfant fait Art…

Crédits:
textes par

Le maître du « purisme » était venu vivre sa dernière... période à Cannes, avenue Commandant Bret, Palais de Provence. Plein sud, de la lumière en veux-tu en voilà. C’est là que j’ai rencontré à la fin des années 50, avec mon père, alors critique d’art pour le magazine Cannes-Midi et correspondant pour la Côte d’Azur de l’hebdomadaire référence disparu « Arts », Amédée Ozenfant.

Lire l'article