Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Mandelieu La Napoule : une campagne exemplaire

pour Jean-Valéry Desens.

Crédits:
textes par

Les observateurs attentifs du landerneau local le reconnaissent volontiers, le candidat aux élections municipale de Mandelieu, JVD, mène, une campagne exemplaire et a su convaincre de belles personnalités de le rejoindre sur sa liste. Il semble capable de bouleverser l’ordre établi et de créer la surprise même s’il est parti un peu tard dans la course.




Face au maire sortant, Henri Leroy, qui assez maladroitement affirmait qu’il n’avait pas eu la liste qu’il voulait... Jean-Valéry Desens affirme, lui, que sa liste est plus belle que celle dont il rêvait. Une liste de rassemblement, qui va au-delà des clivages traditionnels (la majorité de ses colistiers sont sans étiquette) et qu’il a composé en allant à la rencontre de tous ceux qui voulaient travailler et œuvrer dans une vision d’avenir, associant la jeunesse à l’expérience (moyenne d’âge 56 ans). 

Se démarquant d’autres candidats qui gardent secret les détails du positionnement de leur colistiers, JVD annonce la couleur. Ainsi, son premier adjoint chargé des finances serait Jean-François Parra, tandis qu’Anne Pastorelli serait à la petite enfance et Audrey Vanacker au sport.

Cinq des candidats et ce n'est pas rien, ont une expérience d’élus. Il s’agit de Jean-François Parra, Bernard David qui serait à l’économie et aux commerces, Yves Simon  à l’intercommunalité, Christiane Lorin à l’état civil et Claude Gantois aux travaux, ports, façade maritime.

Autres colistiers en position de détenir une délégation : Martine Laubenheimer, qui fut la 1ere femme nommée par Nicolas Sarkozy chef de brigade serait à l’urbanisme ; Élisabeth Valenti, présidente de l’association « Les amis de La Napoule » à la santé, aux affaires sociales et à l’environnement et Michel Descamp, à la culture.

Parmi les autres membres de sa liste apparaissent, Richard Cohen qui a eu de grosses responsabilités dans une société pharmaceutique internationale. Il hériterait de la délégation complète du personnel ainsi que la responsabilité, au cabinet du maire, de la diffusion de l’information politique.

Trois jeunes de 28, 30 et 38 ans sont aussi en position éligible : Hervé Potiron, Julie Toselini et Laura Suprano. Un chorégraphe metteur en scène international : Bruno Jacquin. Une mimosiste locale : Christiane Cometti. Un sportif international, Denis Petitperrin, champion international Handisport au tir à l’arc. Une diplomate danoise qui a travaillé à l’ONU : Sonja Friis. À ceux-ci s’ajoutent des commerçants, des retraités, des salariés, des gérants d’entreprises, des professions libérales… personnes ancrées dans la vraie vie.

Quels que soient les résultats des scrutins à venir, Jean-Valéry et ses amis, ont pris date et marqué leur territoire. Il faudra désormais compter avec eux pour porter de nouvelles ambitions pour la commune et ses habitants !

Événement suffisant rare pour être signalé, la révolte des quatre listes d’opposants à Henry Leroy. Malgré des étiquettes politiques d'une grande... diversité (Dvg, Fdg, Dvd et FN), ils ont, au cours d'une conférence de presse, dénoncé les pratiques du maire en matière de mise à disposition de locaux municipaux pour y tenir des meetings. Une tradition républicaine mise ici à mal. Sans même parler des pressions sur des personnes privées découragées de louer leurs espaces. Cela nous rappelle le démontage... héroïque dans la zone des Tourrades de la permanence électorale très éphémère du maire de Cannes, Bernard Brochand, alors en campagne pour la députation, et en compétition avec celui de... Mandelieu.