Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Les Gorges de Pennafort :

une auberge bucolique !

Crédits:
textes par
images par

C’est vrai, nous en avons déjà parlé (voir l'article), mais année après année, cette auberge de charme, totalement atypique, propose des nouveautés. Propriété de la famille Garassin, qui possède également le Domaine vinicole Saint Julien à La Celle (Coteaux Varois), elle est dirigée par un couple de passionnés : Philippe et Martine Da Silva, qui ont su lui donner une âme. L’endroit, au cœur des Gorges de Pennafort, à proximité d’un golf et de possibilités de superbes randonnées, est un lieu préservé. On s’y rend pour se détendre, se reposer, se ressourcer… et remarquablement bien manger. En effet, le chef, qui a eu 2 étoiles au Chiberta à Paris, en a tout de suite reconquis une à son arrivée en 1996.

- Philippe Da Silva -

Si l’hôtel de 16 chambres (à partir de 135 €) dont 4 suites est classé 3 étoiles, les prestations sont dignes d’un 4 étoiles : spacieuses, grande salle de bain, jolies tomettes au sol, meubles provençaux et le chant des oiseaux en bruit de fond, quand se taisent les cigales. Parmi les grands projets pour l’année à venir, la création de 10 suites supplémentaires au fond du parc, qui entoureront une fontaine, reproduisant le cœur d’un village provençal.

On y jouit aussi d’une grande piscine, mitoyenne d’une jolie pièce d’eau où barbotent cygnes et canards, où l’on déguste une cuisine « snacking » signée Da Silva, donc délicieuse, et d’un spa Thalgo.

Dans la maison principale où se trouve le restaurant gastronomique, c’est un mélange de luxe : abondance de fleurs fraîches, raffinement sur les tables, personnel très professionnel, et d’une chaleureuse convivialité : rien n’y est guindé, tout est spontané et généreux, comme la cuisine du chef. Il arrive avec un art consommé à mélanger grande gastronomie, technicité et créativité, avec un sens aigu du terroir. C’est un feu d’artifice pour les papilles ! La seule critique, si tant est que c’en soit une, c’est la générosité du chef. On commande 2 plats, il se sent frustré, double la mise avec des adaptions de ses créations en « soi-disant » mises en bouches. Quand on se laisse tenter par le menu dégustation (140 €), on se lance dans un parcours « initiatique » d’où l’on ressort comblé. Thon mariné au sésame, gourmandise de tourteau et vinaigrette à la mangue, salade de langoustines à l’huile d’olive, saint-pierre poêlé aux légumes, turbot braisé au champagne et caviar, homard breton rôti et salade aux herbes fraîches et bar poêlé aux artichauts : c’est la farandole d’entrées, en 8 services.

Petite pause avec le granité pamplemousse et son sorbet cassis, pour terminer avec un sublime ris de veau braisé et ses pousses d’épinards. Pour les inconditionnels du sucré, 3 desserts suivis de mignardises leur tendent les bras ! Les accords mets et vins, notamment avec le Saint Julien, sont très réussis : faites confiance aux sommeliers, ils sont d’excellent conseil.

Rien d’étonnant à ce que la clientèle soit fidélisée, au point de venir passer ses vacances en famille à l’hôtellerie, célébrer fêtes et anniversaires au restaurant. Philippe et Martine Da Silva accueillent chacun de leurs hôtes comme des invités personnels : on est reçu comme des amis, que l’on soit connu ou pas !

Menus à 49 € au déjeuner, 70, 85 et 140 €. Demi-pension à partir de 165 €, forfaits Escapades avec champagne, dîner gastronomique et nuit à l’hôtel avec petit déjeuner 300 et 320 € pour 2 personnes.



  • Hostellerie des Gorges de Pennafort – RD 25 – 83830 – Callas – Tel : 04 94 76 66 51