Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Cannes : un cinq étoiles dans le giron de Radisson.

Crédits:
textes par

Le « White Palm » joue la carte de la mondialisation en rejoignant le groupe Rezidor...

La propriétaire du « 1835 White Palm Hôtel et Thalasso » et jusque-là gestionnaire de ce fleuron de l’hôtellerie de luxe, Nathalie Esclapez, avait ces derniers mois cumulé les honneurs. Elle recevait ainsi la rare et significative Médaille d’Argent du Tourisme, remise par Hervé Novelli (lire ici notre article). De leur côté, les journalistes de la rubrique économique de Nice-Matin, la reconnurent comme Manager de l’année 2010.

C’est donc une surprise d’apprendre que cet ensemble, rendu unique sur le littoral azuréen par la réalisation de Thermes d’exception alimentés en eau de mer qui viennent en complément de l’hôtel récemment rénové, prenait le virage de la mondialisation en confiant sa gestion au « Rezidor Hotel Group ». C’est en fait sous le label plus connu de Radisson, que l’ex Hôtel Méditerranée, va prendre ses nouvelles marques. Il devrait donc apparaître, dès le mois de décembre, sous le nom de « Radisson Blu 1835 Hôtel & Thalasso ». Un peu long et imprononçable pour un anglo-saxon qui ne s’encombrera pas de traduire 1885 en français… Parions qu’à terme, ne restera pour les visiteurs que l’appellation « Radisson Cannes », lancée à la va vite au chauffeur de taxi de l’aéroport…

Pour Kurt Ritter le PDG de Rezidor, c’est une bonne opération car la marque Radisson n'était pas, dans l’esprit du public et jusqu’à récemment, associée à une chaîne hôtelière de grand luxe. Avec un cinq étoiles, la marque entre dans la cours des grands. Elle augmente ainsi sa présence dans le sud de la France où elle gère déjà cinq hôtels entre Nice et Marseille. Quand à Nathalie Esclapez, elle bénéficie de l'appartenance à un groupe implanté dans le monde entier, d'un centre de réservation qui sont à eux seuls des éléments positifs susceptibles de faire grimper le chiffre d'affaire et le taux de remplissage.