Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

CANNES : DESTINATION THALASSO

Crédits:
textes par
images par

Avec l’inauguration officielle d’HO2 Thermes Marins de Cannes, la Ville se voit enrichie de son 1er centre de thalassothérapie, grâce à l’acharnement d’une jeune femme, chef d’entreprise, qui s’est battue pour donner un lustre supplémentaire à la Cité des Festivals.

Avec l’inauguration officielle d’HO2 Thermes Marins de Cannes, la Ville se voit enrichie de son 1er centre de thalassothérapie, grâce à l’acharnement d’une jeune femme, chef d’entreprise, qui s’est battue pour donner un lustre supplémentaire à la Cité des Festivals.

- entourant Nathalie Esclapez, à sa droite Bernard Brochand et Éric Ciotti ; à sa gauche Hervé Novelli et Claude Serra ; en arrière Francis Lamy et Christophe Santelli-Estrani -

Nathalie Esclapez, propriétaire de 3 autres hôtels dans la région (Nice, Sophia-Antipolis et Saint-Laurent du Var) a réussi un sacré challenge. Cette jeune mère de 4 enfants, qui jongle entre vie familiale et professionnelle, avait pour ambition de hausser le Sofitel Méditerranée au niveau d’un palace. C’est chose faite, il est aujourd’hui classé 5* et rebaptisé 1835 White Palm. Elle estimait, à juste titre, qu’en plus, « Cannes, avec sa situation et sa réputation en matière de luxe devait devenir une destination mondiale de Thalassothérapie… Ville méditerranéenne, donc ensoleillée, Cannes a tous les atouts : sa façade maritime et la pureté de ses eaux marines,… une forte expérience en tourisme balnéaire avec une qualité d’hébergement variée,… le proximité de la l’aéroport de Nice et la qualité des dessertes et infrastructures routières,… et surtout une activité étalée sur toute l’année… ».

Pour parvenir à réaliser ses projets, il lui a fallu une volonté de fer car, « le fait d’être une entreprise familiale permet de rythmer une cadence de décision mais impose une lourde charge de travail et de responsabilité… car les moyens humains y sont limités. »

Heureusement, Nathalie Esclapez a été aidée dans ses démarches par « des hommes d’exception », notamment le sous-préfet Claude Serra et le député-maire Bernard Brochand. C’est en présence notamment du secrétaire d’État au Tourisme, Commerce et Artisanat, Herbé Novelli, du député et président du Conseil Général, Eric Ciotti, du préfet Francis Lamy, du président du CRT et maire de Valllauris, Alain Gumiel… qu’elle les a publiquement remercié.

Aujourd’hui, ces Thermes sont un lieu magique : construit sur 2 700 m2, l’eau de mer est pompée à 270 m de la côte. Ils possèdent 46 cabines de soins confiées, pour l’aromathérapie aux produits Anne Sémonin, pour allier beauté et simplicité en Bio au Docteur Haushka et pour les soins anti-âge à Valmont. Cinq cures sont proposées : remise en forme, anti-âge, anti-stress, Sea’lhouette et détente à partir de 850 € pour 6 jours en externe et 1 225 € avec hébergement. Les curistes profitent en plus, au cœur d’une zone bien-être, d’une douche sous-marine, d’un bain hydromassant, de modelage relaxant, shiatsu et réflexologie plantaire.

À terme, l’objectif est de faire profiter de ces bienfaits les Cannois, an atteignant 120 curistes par jour, dont 75% ne seraient pas clients de l’hôtel. Pour compléter les prestations, la salle de repos animée par un musicologue et le restaurant bio où Reynald Thivet jongle avec les découvertes d’un herboriste font que la clientèle se trouve dans une univers de luxe, calme et volupté.

- Reynald Thivet, plus BIO que jamais…


  • H2O Thermes Marins de Cannes – 47 rue Georges Clemenceau – 06400 – Cannes – Tel : 04 92 99 50 10