Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Cannes : le Palais des Festivals rénové

Crédits:
textes par
Catégorie Pays de Lérins

attend son extension... souterraine. Après le Bunker, la « Grande boîte »,… de Pandore ?

Bernard Brochand, député-maire de Cannes, a pris à la blague la suggestion de Thierry Ardisson qui lui conseillait de raser le Palais des Festivals et « de construire une villa XVIIIème par-dessus », mais il a enfin entrepris la rénovation du Bunker. Celui-ci en avait grand besoin. Autant le parvis extérieur et les abords que l’intérieur qui ne semble plus répondre aux attentes de ses utilisateurs. On se souvient du coup de gueule de Gilles Jacob qui avait menacé de déménager le Festival de… Cannes ailleurs. La chose ne parait plus impossible depuis que le rallye du Dakar a changé de continent…

La rénovation semble donc en bonne voie. Elle sera complétée, selon les vœux de l’actuelle majorité municipale, d’une extension souterraine qui aura le temps, d’ici sa construction, de faire couler de l’encre et d’animer de futurs conseils municipaux. Certains ne sont toujours pas convaincus de la nécessité de cette extension (les congrès ont-ils dans notre société en mutation l’avenir qu’on leur souhaitait ?) tandis que d’autres sont sceptiques sur le choix du lieu. Vient-on à Cannes pour visiter ses sous-sols ? Quant à la pertinence du square Reynaldo Hahn, si la proximité semble des plus logiques, les travaux sur un terrain très spongieux sont-ils appropriés, ne vont-ils pas entraînés des surcoûts démesurés pour un projet jugé par des Cannois comme… « pharaonique », faisant sans doute référence aux tombeaux profondément enfouis des monarques égyptiens ?

Alain Jouanjus, directeur général des services de la ville et Sylvie Decaudin, responsable des services technique, ont portés au grand jour les détails de cet agrandissement souterrain. Il y aura ainsi deux étages en sous-sol de 10 000 m2 chacun, soit « une grande boîte de 200 mètres de long et de 50 mètres de large, sur treize mètres de haut. » Le deuxième sous-sol étant réservé à la logistique et à l’administration, il restera donc 10 000 m2 offerts aux congressistes et autres festivaliers. Une fois les travaux achevés, le square retrouvera ses palmiers et plus (selon l’annonce faite) tandis que l'allée centrale sera élargie.

Craignant des complications juridiques, Bernard Brochand et David Lisnard, premier adjoint et président du Palais, ne se sont pas montrés lors de cette présentation officielle. En effet la Semec se portera candidate au renouvellement pour quarante ans de la délégation de service publique et cette situation risque de la mettre en porte à faux : être juge et partie n’est pas toujours facile…