Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Cannes : le Palais des Festivals remis à neuf,

Crédits:
textes par
Catégorie Pays de Lérins

après un soin de beauté, le « Bunker » s’occupe en son for… intérieur.

Il est temps, le parvis est en capilotade et les salles ne correspondent plus aux besoins ni du Festival ni des Congrès qui, comme ceux du Reed Midem, contribuent largement à la prospérité de la ville.

Plus sérieux et surtout plus raisonnable que les successifs projets d’extension en souterrain, le projet de modernisation du Palais des Festivals semble bien parti.

Une réhabilitation demandée avec plus ou moins de délicatesse par Gilles Jacob pour qui Cannes ne serait pas Cannes sans le Festival du film, et qui laissait entendre que l’organisation parisienne de la manifestation cannoise, pourrait tout aussi bien aller voir ailleurs si j’y suis…

Fin juillet, la ville de Cannes a retenu 3 candidats qui plancheront pour faire du Palais du Festival et des Congrès autre chose qu’un bunker même s’il s’agit avant tout de modifier les installations intérieures. C’est en tout cas ce qu’on attend des cabinets d’architectes retenus. Les sélectionnés sont ceux dirigés par des stars de la profession : l’Italien Massimiliano Fuksas, les Français Manuelle Gautrand et Jean-Michel Wilmotte. C’est ce dernier qui est notre favori dans la mesure où il est très copain avec le maire de la ville, Bernard Brochand, et aussi parce que sa spécialité d’origine, c’est justement l’architecture d’intérieur. D’ailleurs, le projet concerne essentiellement la reprise du Grand auditorium qui pourra contenir 2 700 personnes. Au cahier des charges, il est aussi question du foyer, de nouvelles liaisons intérieures, de la modernisation de plusieurs salles existantes, de l’éclairage extérieur…

Le temps est compté car l’avant projet donnera lieu, fin octobre, à un arbitrage auquel participeront Gilles Jacob, Guy Verrecchia, président du groupe de distribution cinématographique UGC et le maire bien entendu, Bernard Brochand. Le choix devrait se faire courant décembre pour pouvoir être présenté et entériné par la majorité municipale. Les travaux pourront alors commencer courant 2011 et les portes du nouveau Palais s’ouvrir lors de la 65ème édition du Festival du Film, en 2012… Montant de l’investissement : 57 millions €.

Quant au projet d’une extension souterraine, il n’est pas encore… enterré. Il semble au contraire que l’actuelle municipalité travaille toujours à sa faisabilité. Sous les Allées et la Pantiero, sous les jardins de La Croisette, rien ne semble encore certain sur le choix du lieu. Il s’agirait de 10 000 m2, un projet très lourd qui tourne autour de 80 millions €. Le qualificatif de « pharaonique » revient toujours dans la bouche des sceptiques lorsqu’on parle de cet… enterrement de première classe. Mais cela n’inquiète que ses détracteurs, pas le président de la SEMEC, David Lisnard, qui voit là, l’indispensable outil, seul vraiment capable de répondre à la demande des utilisateurs actuels qui tous, à un moment ou à un autre, ont laissé entendre qu’ils étaient à l’étroit dans les installations actuelles.

Reste des interrogations et des inquiétudes comme l’étonnement d’imaginer festivaliers et congressistes pleinement satisfaits de venir s’enfermer en sous-sol alors que dehors le soleil brille, brille brille. Les plagistes et les restaurants de la Croisette se frottent déjà les mains… ils ont encore de beaux jours devant eux !