Archives octobre 2004

Iter, la poule aux œufs d'or du nucléaire.

Après moi, le déluge et la fusion nucléaire !

Crédits:
textes par

On avait déjà vu les élus, les chefs d'entreprises et toute la population concernée, descendre dans la rue en faveur du Super Phénix. Personne autour des centrales nucléaires ne se plaint vraiment de leur omniprésence et de leurs potentiels dangers. Les communes qui les accueillent bénéficient de substantiels impôts locaux. Les subsides recueillis permettent de financer un confort de…

Lire l'article

Discrimination positive ou négative ?

peut-on rendre la discrimination positive ?

Crédits:
textes par

On parle beaucoup de discrimination positive en matière de politique d'intégration. Or n'est-ce pas une discrimination si, le choix ne se fait plus sur des critères objectifs mais sur l'appartenance à une communauté ethnique, religieuse ou autre ?

L'exemple américain, pris comme référence, a-t-il donné toute satisfaction ? Il a certes ouvert des centaines de milliers d'emplois…

Lire l'article

C’est le temps…

- poème -

Catégorie poèsie FD

C’est le temps des ayatollahs
Qui suscitent de grands tollés
Le temps des humains humiliés
puis envoyés dans l’au-delà

C’est le temps de la liberté
Sous le contrôle de l’État
C’est le temps des êtres en tas
Abasourdis par la télé

Le temps des foules et des folles
Des consortiums, des monopoles
Des syndicats et des chômeurs

C’est le temps…

Lire l'article

Juste...

- poème -

Catégorie poèsie FD

juste ce ton de voix
juste ce grain de peau
juste ce que je vois
juste ce qu'il me faut

la couleur des cheveux
vos traits et votre teint
juste ce que je veux
et je cherchais en vain

le sourire et les dents
des hanches le dessin
et votre cœur ardent
qui soulèvent vos seins

juste votre âme…

Lire l'article

Haïkus du jour

tombés de le besace à poésie de Daniel Schmitt

Catégorie Les Arts au soleil

Haïku glacé

L'hiver c'est la saison
0ù l'on est plus chez soi que d'habitude
Même dehors

Aux peluches

Chiens chats ours de toutes les teintes
Comme vous devez avoir froid
Quand après des années d'étreintes
Vous abandonnent les petits doigts

Un commandement

Aime ton prochien

Haïku d'orage

Je n'ai rien écrit aujourd'hui…

Lire l'article