L'aigle et le prince.

Un couple de gypaètes barbus de plus dans la nature…

- le prince Albert et les responsables
du Parc du Mercantour -

Dans le cadre de la journée internationale de la Biodiversité, le Prince Albert de Monaco a participé au lâcher d’un couple de Gypaètes Barbus dans le Parc National du Mercantour.

Les oisillons - 14 kg chacun quand même - furent installés à 1900m d’altitude dans une grotte spécialement aménagée sur la commune de Roubion. C'est là qu'ils seront nourris et observés par les agents du Parc du Mercantour jusqu’à ce qu’ils s’envolent définitivement.

Le Prince Albert a tenu à souligner à cette occasion l’importance que revêtait à ses yeux la défense de l’environnement et de la biodiversité. La convention signée entre le Parc du Mercantour et sa fondation permettra de financer l’acquisition, le lâcher et le suivi de 2 gypaètes par an et ce durant 3 années, alternativement dans le Parc du Mercantour et le Parco Naturale Alpi Marittime, son voisin italien).

Le Gypaète, le plus grand oiseau d’Europe, peut atteindre 3 mètres d’envergure. C'est un charognard spécialisé dans la consommation des os des carcasses. Si les o récoltés sont trop gros, il les laisse tomber sur des rochers pour les briser, d’où son surnom de "casseur d’os". En aucun cas il ne s'attaque aux agneaux comme on l'a longtemps cru ou aux jeunes enfants. C'est pour cette raison qu'il avait été localement exterminé… et disparaissait du décor au début du 20ème siècle.

Depuis 20 ans, 144 jeunes gypaètes ont été relâchés sur 4 sites différents répartis sur toutes les Alpes. La plupart de ces oiseaux lâchés ont pu s’adapter. La première réintroduction date de 1997. Aujourd’hui 9 couples reproducteurs et environ une quinzaine de couples territoriaux sont présents sur les Alpes.

La participation du prince Albert a été particulièrement appréciée par les amoureux de la nature. Cette journée était pour lui un prologue au Grand Prix de Monaco de Formule I. Autre décor, autres valeurs… entre le prince et l'aigle, le message est-il bien passé ? N'a-t-il pas été brouillé par le vacarme des bolides et l'odeur du kérosène ?

- mention : www.pariscotedazur.fr - juin 2007 -
- contact -