Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Le Brexit va-t-il vraiment changer les donnes ?

Catégorie Les paradoxales

Dan Wilsher, Professeur de droit à la City, University of London, ne le pense pas... La loi du marché imposera son pragmatisme. La mondialisation et la loi de la jungle ont encore de beaux jours devant eux...


L'intégration mutuelle des économies du Royaume-Uni et de l'UE est très profonde et remonte à des siècles. Bien que les formalités juridiques changent après Brexit, cette interdépendance fondamentale restera un fait. 

Les faits sont importants. Les entreprises, les services publics et les marchés de capitaux à travers l'Europe ne seront pas en mesure de fonctionner de façon optimale, voir pas du tout, sans une intégration permanente et transparente. L'UE reste une économie fragile, qui ne peut pas se permettre de couper l'un de ses principaux membres commerciaux et de réorienter en toute sécurité l'approvisionnement en « sang ». De même, dans un avenir proche, le Royaume-Uni ne peut pas relancer son économie loin de l'UE, vers l'Asie.

Tout cela pointe vers un paysage post-Brexit ressemblant beaucoup à l'actuel, même si les règles juridiques sont différentes.  La grande loi d'abrogation verra un grand corps de lois de l'UE transformé en lois britanniques. La libre circulation des travailleurs se transformera en généreux permis de travail britanniques / communautaires. L'UE voudra sans doute veiller à ce que les marchés des capitaux évoluent en douceur et harmonieusement. Oui, la Cour de justice perdra sa juridiction sur le Royaume-Uni et la suprématie formelle du droit de l'UE disparaîtra en 2019, mais les marchés mondialisés sont réels et ne disparaîtront pas en agitant la baguette Brexit.



- Dan Wilher, Pr de Droit,
Université de Londres -