Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Alpes-Maritimes. Le développement des zones commerciales bientôt freiné ?

Crédits:
textes par

C’est en tout cas ce que les déclarations du député Eric Ciotti et de celui qui lui a succédé à la présidence du Conseil départemental, Ange Ginesy, laissent à penser...




Dans un communiqué de presse conjoint, Eric Ciotti et Ange Ginesy se félicitent de la clarification obtenue avec l’engagement pris par tous les acteurs de ne pas faire de centre commercial sur le site du Parc des Expositions. Ils expriment aussi leur soucis de veiller au grain lors de futures demandes d’ouverture de nouvelles surfaces commerciales.

« Suite à nos demandes répétées, nous sommes satisfaits qu'une réunion de l'EPA se soit enfin tenue afin de lever les doutes et les ambiguïtés qui pesaient sur la création, avec le Parc des Expositions, de nouvelles surfaces commerciales en proximité du centre de Nice.

L’ensemble du conseil d’administration de l'EPA (services de l’État, métropole, Département) a indiqué sa volonté de ne pas installer de centre commercial sur le Grand Arenas et s’est engagé à ce que la programmation commerciale du secteur soit raisonnable, ne répondant qu’aux besoins de proximité générés par la fréquentation du site.

Alors président du Conseil départemental, Eric Ciotti avait souhaité poser le débat du développement excessif de surfaces commerciales et de ses répercussions sur le commerce de centre-ville, qu’il faut préserver. Grâce aux informations et engagements qui ont été pris au cours des dernières semaines, il est clair que le site du Grand Arénas ne sera pas utilisé pour un projet de ce type, ce qui est une très bonne nouvelle. Le Département soutient sans réserve le projet de Parc des Expositions qui pourra avancer sans retard à l’issue de ce débat constructif.

De son côté, le Département, qui est un partenaire majeur de l’Opération d’intérêt national, mettra en œuvre toutes les démarches qui relèvent de sa responsabilité afin de permettre le déménagement dans les meilleures conditions du MIN.

Cette réunion a certes fixé clairement les choses pour le Grand Arénas, mais nous continuerons à faire preuve de la plus grande vigilance quant à l'implantation de nouvelles zones commerciales qui menacent directement la survie des petits commerces de centre-ville. Les commerces qui seront implantés devront donc être, d'abord et avant tout, des commerces de proximité, conformément aux recommandations du Préfet des Alpes-Maritimes. Le conseil d’administration de l’EPA s’est en outre rangé aux prescriptions du Préfet en indiquant que l'offre commerciale ne devrait pas dépasser les 10.000 m² de vente. 

Dans l'intérêt des commerçants qui font vivre Nice et rayonner notre département, nous saluons cette avancée très positive sur cette zone et nous continuerons à veiller sur ce sujet majeur dans les mois et années à venir. »

NDLR : tous ceux qui se préoccupent d’environnement, les commerçants des centres-ville, ne peuvent que se réjouir de cette prise de position. N’est-elle pas un peu tardive d’ailleurs ? En effet que reste-t-il à bâtir dans cette partie de la Plaine du Var ? Cette zone inondable par excellence, installée sur une zone agricole destiné à fournir des produits de proximité à tout un département qui compte peu de réserves agricoles, est devenue en 50 ans à peine, sur-urbanisée, sur-dotée en Centres commerciaux de toutes sortes, stade... Il est souvent difficile de passer ce carrefour de tous les dangers. Légitimement, on peut se poser la question de la responsabilité des décideurs politiques et économiques qui se sont succédé pour en arriver à cette situation abracadabrantesque…