Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Nice : la venue d'Ikea dans la plaine béton

ne fait pas l'unanimité...

Crédits:
textes par

Ikea, La marque qui fait rêver les consommateurs et les édiles qui ne voient pas plus loin que la croissance jusque dans le mur...


Ikea avait déjà fait, il y a quelques années l'actualité dans les Alpes-Maritimes. Beaucoup la voulaient et développaient leur argumentaire tandis que d'autres mettaient en exergue les effets secondaires indésirables, notamment ceux induits par le transport. Ce fut un long match entre la commune de Mougins, favorable à l'implantation d'Ikea sur son territoire, et celle de Mouans-Sartoux qui s'affolait des conséquences présumées négatives.

Le temps a passé mais le géant de l'immobilier bon marché n'avait pas abandonné son projet azuréen. Il avait trouvé en Christian Estrosi un allié de poids qui voyait d'un bon œil, la présence dans le carré d'or bétonné du Grand stade Allianz de cette autre puissance... Une fois les violons accordés et le dossier bouclé, qui aurait pu arrêter ce train en marche ?

Certainement pas la Commission Départementale d'Aménagement Commercial qui n'en est pas une implantation de grande et très grande surface près... jusqu'à faire du littoral azuréen une bordure quasi ininterrompue de ce type de commerce. La Commission jugeait en effet le projet « satisfaire aux critères d'évaluation dictés par l'article L 752-6 du code de commerce ».

À l'écouter, ce projet est exemplaire. Et de détailler : respect de la charte environnementale, disposition pour réduire les nuisances durant les travaux, végétalisation de 31% des toitures, installation de 3000 panneaux voltaïques, maîtrise de la consommation d'eau et d'énergie, développement des transports en commun... Et de décliner les atouts de la société suédoise connue pour offrir « une large gamme de services afin d'améliorer la convivialité de ses magasin (coins repas), et de répondre aux besoins des ses clients (vente à distance, livraison à domicile, service conseil...) », n'omettant pas de vanter les mesures prises pour assurer la sécurité et le confort d'achat des clients...



Ces arguments n'ont pas convaincu des opposants au projet qui, eux, avancent d'autres conséquences à l’installation du numéro un mondial de l'ameublement sur un secteur de plus en plus dense et propre à l'asphyxie du secteur routier. Mais c'est aussi sur la concurrence écrasante entre le géant et les petits commerces appelés à, d'abord souffrir, avant de disparaître. Pour mieux enfoncer le clou, les opposants rappellent qu'Ikéa aurait planifié une fraude fiscale d'envergure qui vient fausser un peu plus le jeu. Ikea comme modèle ?

L'association En toute franchise, contre les abus de la grande distribution pose quelques questions dont on se doute qu'elle seront sans réponse :

- quel est le coût, à terme, du gaspillage des équipements commerciaux pléthoriques ?

- où sont les évaluations des conséquences humaines, pertes d’emplois par ce projet ?

- quelles sont les indemnisations budgétées pour compenser ces destructions et spoliations (par l’état et les porteurs du projet) ?

- pourquoi déséquilibrer l’activité économique de Nice en favorisant sa périphérie au détriment du cadre de vie du centre-ville déjà moribond ? 

Il est en tout cas difficile de nier que l'implantation d'Ikea provoquera un afflux de véhicules, un surcroît de pollution, des encombrements autour du Stade. Mais pour le Dieu Commerce rien n'est trop beau, rien n'est trop grand, rien n'est trop... démesuré !


*En Toute Franchise : Créée par une ancienne commerçante, l’association poursuit un objectif simple : assurer le respect des dispositifs de régulation des implantations commerciales. Grâce à son expérience et à ses compétences juridiques, l’association constitue une force de frappe au service du commerce de proximité et contre les abus de la grande distribution.