Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Vivre, envers et contre

tout !

Crédits:
textes par
Catégorie pour aider à vivre

Les réflexions d'un honnête homme (écrit en 1982).




  • Faut-il choisir de penser à tout et de n'atteindre rien ou de penser à rien et d'obtenir quelque chose ?

  • S'intéresser à tout n'est pas le bon moyen de parvenir à quelque chose. Les gens intéressés ne s'intéressent qu'à leurs… intérêts, ce qui rend plus facile d’obtenir ce qu'ils convoitent.

  • Il faudrait que les hommes de bonne volonté aient davantage de… volonté, car à elle seule, elle n'est pas suffisante.

  • La plupart des gens qui ont réussi font la preuve qu'il ne suffit pas de réussir pour être heureux, sachant que ceux qui ont échoué ne le sont pas davantage…

  • Je n'appelle pas philosophe un système intellectuel mis un art de vivre qui, sans négliger les plus hautes pensées, ne manque pas de tenir compte de l'expérience quotidienne.

  • Qui n'a pas rêvé de connaître un état d’exhalation heureuse et persistante ? Il semble parfois que ce n'est pas si difficile que ça et qu'on ne devrait pas être aussi souvent privé de joie… de joie de vivre !

  • Peu de gens savent perdre , il n'en est pas beaucoup plus qui savent gagner.

  • Il est commun aujourd’hui de confondre l'originalité et le génie. Et plus encore de confondre l’originalité et la simple extravagance.

  • Si détestable que soit un gouvernement, il se trouvera toujours des mercenaires pour le soutenir. Il n'y aurait jamais eu de tyran s'il n'y avait eu des soudards.

  • Les hommes ne pourront que se repentit d'avoir cru que ce monde était seulement à eux.

  • Il y a un courage qui permet d'affronter le danger et qu'on appelle la bravoure. Il y en a aussi un autre qui consiste surtout à ne pas se décourager. C'est sans doute le plus répandu mais pas le moins méritoire.

  • Le plus sage des sages est celui qui sait se permettre une petite folie à l'occasion. Cette dernière est susceptible de lui apporter l’équilibre.

  • La vie de celui qui se consacre qu'à son seul intérêt risque de ne pas être très… intéressante.

  • A l'égard de ce qui nous manque, il n'est guère que deux solutions. L'obtenir ou n'y plus penser. Le pire étant de s'irriter à propos de ce que l'on ne peut avoir.

  • Il n'est de vertu qui soit plus utile que le courage.

  • Faute d'une totale liberté d'action, il reste la liberté intérieure qui, elle, sans frontière.

  • L'homme est ainsi fait qu'il e se sent pas bien s'il manque de nourriture ou s'il en ingurgite trop. La difficulté consistant pour lui à trouver un medio stat virtus comme disaient les Anciens.

  • Il est remarquable de constater que la sagesse et l’expérience dont ont fait preuve certains humains au cours des siècles , nous soient si peu profitables.

  • Nos besoins sont simples, ce sont nos désirs qui sont complexes et sans limite.

  • Il n'y a pas de solidarité, de liberté, de justice. Il y a des instants où l'on se sent solidaire, d'autres où l'on s'estime libre, d'autres encore où l'on veut croire en la justice.

  • L'humanité s'est accrue en nombre bien plus qu'en qualité. Le contraire eut certainement mieux valu pour tous ceux qui croient en la dignité humaine.

  • Pour si grandes que soient sa connaissance du passé et sa science de l'avenir, il n'est pas un vivant qui échappe à la loi commune : le monde commence et finit avec lui.

  • Le mérite ne se trouve-t-il pas la plupart du temps lié à la notion d'effort ?

  • La réussite facile n'implique pas le même sentiment de mérite que le succès obtenu au prix d'un grand et patient travail.