Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Var : la naissance du “Clos des roses”…

des ambitions tout azimunt.

Crédits:

Il était une fois un vignoble aux portes de Fréjus. Tombé dans l'oubli, il fut racheté en 2006 par Alex Barbero, un varois ayant fait fortune dans le BTP et la promotion immobilière, avec l'ambition d'en faire un complexe autour du vin. L'homme avait les moyens de son ambition et n'a pas lésiné. Le résultat est impressionnant. Du domaine de 40 hectares, 10 sont réservés à la vigne. Le reste a gardé un aspect de ce qui caractérise si bien l’Estérel, roches rouges, pins parasols et pins maritimes, maquis, avec une petite chapelle typique… Dans cet espace remarquable, il a construit un hôtel de charme avec sa salle séminaire, un spa, une piscine, un restaurant ouvert 7/7 jours et une table d'hôte où officie le chef Julien Ragusa, un caveau de vente, un chai moderne… De nombreux événements y sont organisés tout au long de l'année : expositions, Marché de Noël, chasse aux œufs de Pâques, Théâtre dans les vignes...




La première raison du énième projet d'Alex Barbero tient sans doute à son désir de renouer avec ses racines et de créer un lien avec son grand-père maternel qui, comme de nombreux varois, possédait quelques vignes. Sitôt acquis, il transforme le domaine vieillissant de Sainte Brigitte et lui donne le nom de « Clos des Roses » en souvenir de sa mère. Il s'agit de redonner du lustre aux vins qui y sont produits. Pour cela, il fait appel à Nathalie Millo, qui en quelques années de travail acharné, sort de son quasi anonymat des vins en trois couleurs.



Sur la photo, de gauche à droite : Chloé Lourme (Responsable des visites), Nathalie Millo (Responsable Viti-vinicole), Alex Barbero (Propriétaire), Claire Alzeari (Responsable Communication), Quentin Liotard (Directeur), Laurence Barbero (Responsable des Ventes)


Il aura fallu pour cela faire des choix drastiques, arracher la moitié des vielles vignes, replanter des ceps de Syrah, Grenache, Cinsault, Mourvèdre et Rolle pour les Côtes de Provence désormais en AOC et, pour les Vins de Pays (IGP), du Merlot, du Cabernet, du Vignier et du Sauvignon blanc. La culture raisonnée traduit la volonté de réduire l'usage des produits chimique en privilégiant la silice, purée d'ortie et prêles pour renforcer les défenses naturelles de la vigne.


A l'arrivée, toute une gamme de vins qui ne manquent pas de caractère et qui se sont vus décerner leur premières médailles au Concours Général Agricole de Paris . Le millésime 2014 confirme les espoirs des vignerons et leurs choix. Une dégustation mets/vins nous a permis de nous faire une idée assez précise de leurs qualités œnologiques. Ainsi, la Cuvée « Mademoiselle Rose », un blanc (90 % Vignier, 10 % Sauvignon blanc), très expressif, aux notes florales fut mise en valeur par un Thon blanc mi-cuit à l'huile au basilic, confit de tomate au curry.


Le « Clos des Roses » rosé, cuvée Dame de cœur (90 % Grenache, 10 % Syrah), tout en finesse, accompagna le Filet de rouget Barbet snaké, focaccia et oignons confits. La cuvé « Clos des Roses » blanc (100 % Rolle) releva de façon appropriée le Carpaccio de Saint-Jacques de Guilvinec, copeaux de mangue acidulée et citron caviar.


La cuvée « Mademoiselle Rose » en rosé (60 % Cinsault, 40 % Mourvèdre) à la notable fraîcheur, donna du piment à la Salaison ibérique. La cuvée « Clos des Rose » rosé (50%Grenache, 20 % Sirah, 15 % Cinsault, 10 % Rolle, 5 % Mourvédre), complexe à souhait, s'adapta au Pik d'aiguillette de poulet fermier, gingembre et citronnelle. Un rouge pour terminer et accompagner le Risotto à la truffe noir et les fromages suivis des desserts : la cuvée « Clos des Roses » (50 % Syrah, 50 % Grenache) qui laisse se développer sa richesse en bouche liée à la présence de tanins.




Nul doute que le Clos est sur de bonnes et saines bases. Le travail accompli a déjà porté ses fruits. Il a devant lui, un avenir souriant et un parfum de… roses.



Le Clos des Roses
1609 route de Malpasset
Saint Brigittre – 83600 Fréjus
tel. 04 94 52 80 51