Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Eze : Le « Cap Estel », tout en élégance

et charme discret…

Crédits:

Pour vivre heureux vivons cachés, un luxe pour ceux dont le nom et la fortune les exposent à la... curiosité. Cap Estel : une des destinations les plus recherchées par ceux qui font de la discrétion un critère. Installé sur un petit promontoire inaccessible, un panorama époustouflant vers le large et la principauté monégasque voisine, dans un cadre protégé, fier de ses caoutchoucs centenaires, de son parc et de sa piscine qui donne le vertige sur la Méditerranée… le complexe (spa, restauration, hôtellerie) se félicite d'être à taille humaine.




Profitant de sa fermeture annuelle, l'établissement a renouvelé sa garde robe. Il faut reconnaître que la nouvelle décoration de la salle du restaurant, de l’espace lounge et la création de la salle de dîner privée attenante, impressionne par son raffinement. A cela on peut ajouter la relecture des deux suites « Le Parc » qui, avec leur balcons, semblent flotter au-dessus des flots...


Quant à l'offre restauration du Cap Estel, elle n'est rien moins qu'étoilée. Le chef distingué qui décline une cuisine équilibré, élégante et avant tout savoureuse, Patrick Raingeard, a habitué ses hôtes au meilleur et ils lui en sont gré. Il dévoilait ces jours-ci sa nouvelle carte. On y retrouve des produits du terroir comme l'agneau de Puget-Thenier, le ciron de Menton, les mandarines de La Turbie, le safran de Sospel, le loup de Méditerranée… plus près encore, les petits légumes et plantes aromatiques cultivés in situ.


Après avoir parfaitement assimilé les leçons apprises auprès d'Alain Passard et de Jacques Maximin, Patrick Raingeard a choisi une cuisine personnelle pour illustrer son credo : Transcender la simplicité en une forme d’élégance. On découvre ainsi sur sa carte audacieuse, le Crémeux d'asperges blanches au caviar et huîtres de Monte-Carlo en gelée de citron de Menton, la Raviole de fleur de courgettes à la ricotta et wasabi, le Consommé de crevettes de Méditerranée, la Cassolette de langouste de Méditerranée et avocat tiédi aux épices et thon fumé, melba de pain. Un choix de bon augure qui se complétera par la dégustation de l'emblématique Brandade de pintade fermière aux truffes noires et feuilles de pommes de terre ou celle du Ris de veau moelleux, glacé au curry et vermouth, mini betteraves et oignons nouveaux… Gastronomes et épicuriens du monde entier apprécieront !




Au dessert - moment crucial qui scelle la réussite ou l'échec - le pâtissier Vincent Delhomme offre de belles perspectives avec ses « Tubes de pommes/fenouil, glace café badiane », son « maracuja en éclat de lumière et safran de Sospel » ou de la reprise attendue du traditionnel soufflé au Grand Marnier, glace vanille macadamia…


La cuisine de Patrick Raingeard est ouverte bien sûr aux hôtes extérieurs qui créeront leurs propres souvenirs d'une gastronomie de bon aloi à côté de ceux envolés De Greta Garbo, Laurence Olivier, les Beatles, David Niven, Anthony Quinn, la Bégum, Gina Lollobrigida, Catherine Deneuve, Robert de Niro ou, plus récemment, Bono et les membres du U2. Une excellente et stimulante proximité...



- Eric Paulus présente ses principaux collaborateurs,
Elisabeth Miraglio, Patrick Raingeard, Laurent Boubeyon,
sous le regard bienveillant du maire d'Eze, Stéphane Cherki (à droite) -


On notera aussi que Cap Estel, sous la férule d'Eric Paulus, DG de l'établissement et l'attention bienveillante d’Elisabeth Moraglio, DG des Services, programme à partir du 22 mai, des soirées musicales hebdomadaires au bord de la piscine, tous les vendredi soirs . Le répertoire est orienté jazz, salsa et soul. Consommations et tapas à partir de 30 € ( Réservation indispensable, limité à 40 places). Le traditionnel brunch du dimanche a été remplacé par un « barbecue viande et poissons » servi au pool house. Qu'on se le dise !


Cap Estel
1312, avenue Poincaré
06360 Eze bord de mer
contact@caPestel.com