Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Œnologie en vadrouille

ou l’art de boire au verre...

Crédits:
textes par

Boire à la bouteille, ce n’est pas bien, à la régalade, ambitieux, au verre... prudent.



C’est sans doute ce qui a conduit « oneglass » a lancer sur le marché un verre ad hoc destiné surtout aux piqueniqueurs et autres amateurs de randonnées. Les sportifs de haut niveau ne dédaigneront pas à l’occasion de prendre un verre, et rien qu’un, pour fêter un événement lors d’un tour du monde à la voile par exemple... ou plus simplement pour le plaisir de partager un moment de convivialité autour d’un feu de camp.

Le produit mis au point semble particulièrement adéquat. Le... verre étant exclu, les designers italien de Verona ont créé un nouveau packaging utilisant des matières 100% recyclables. L'intérieur en papier aluminium (5%) préserve l'ensemble des caractéristiques organoleptiques de façon satisfaisante. Le reste : du papier (75%), du polyéthylène (20%) rend le contenant incassable, léger, facile à utiliser et à transporter. Ah, j'oubliais, pas besoin de tire-bouchon...

Oneglass est une solution élégante et pratique pour déguster du vin partout sans ouvrir une bouteille. Il promeut à l’insu de son plein gré, une consommation raisonnée du vin, notamment lors d'un pique-nique, d’une sortie de plein air, d’une rencontre sur un lieu à l'extérieur. À la maison aussi il aura sa place. Nul besoin d'ouvrir une bouteille de blanc pour madame, et une bouteille de rouge pour monsieur, juste pour boire un verre de détente le soir après le travail... Si la paix des ménages est à ce prix, pourquoi faudrait-il se priver de cette opportunité ?

Oneglass est disponible en 4 cépages différents : Vermentino, Pinot Grigio, Cabernet Sauvignon et le Sangiovese, un rouge, auquel va notre préférence. Comptez 2 € par verre de 10 centilitres.

 

Oneglass
chez Lyophilise
spécialiste des repas outdoor et survie