Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Catastrophes naturelles : c’est la faute aux Ecolos

avance Eric Ciotti...

Crédits:
textes par

Il faut bien trouver un responsable, voire un coupable et autant alors accuser les défenseurs de l’environnement plutôt que les élus qui, à l’insu de leur plein gré, ont laissé se construire dans des zones... inondables et laisser par exemple s’installer à l’année des établissements de plage dans des lieux chaque année... naturellement submergés par les flots.



- tout ça c'est bien bio mais...

Après avoir adressé ses condoléances aux familles endeuillées du Var, il a soutenu le maire de La-Londe-les-Maures, François de Canson, qui dénonce les contraintes environnementales ralentissant les travaux sur un cours d'eau. D’après lui, c’est un des facteurs qui a contribué aux drames récents que l’on connaît. Assez caricaturalement, il compare la préservation des anguilles à la celle de vies humaines. Tout aussi excessif, Eric Ciotti, enfonce une porte souvent ouverte opposant la protection des populations à la protection de l’environnement. Plus facile que de chercher des alternatives à la nécessité de protéger la biodiversité et le cadre de vie naturel. Plus facile aussi et plus démagogique, que de faire son mea-culpa et de dénoncer les élus qui ont cédé aux pressions immobilières, sources plus ou moins occultes du financement des partis politique et de revenus quelquefois licites, souvent pas...

Le député et président du Conseil général des Alpes-Maritimes, enfonce le clou :

- Compte tenu des nombreux travaux paralysés dans les Alpes-Maritimes en raison de contraintes environnementales, j’avais moi-même alerté la Ministre de l’Écologie, Mme Ségolène Royal, par un courrier daté du 6 septembre dernier de la nécessité de mieux concilier la préservation de l’environnement avec l’aménagement du territoire pour des questions non seulement économiques mais encore de sécurité des populations. Aussi, je lui rappelais que dans notre département : « Les confortements des digues du port de Cannes et des rives gauches du Var sont l’objet de préconisations divergentes des services instructeurs, entre les exigences de protection des populations et d’entretien des digues d’une part, les contraintes de limitation des impacts sur les espèces présentes d’autre part. »

Dans la foulée, Eric Ciotti annonce qu’il déposera dans les prochains jours à l'Assemblée nationale une proposition de loi visant à donner la possibilité aux préfets de déroger à ces contraintes environnementales qui entraveraient la réalisation de travaux urgents nécessaires pour assurer la sécurité des populations.

Voilà comment on balaie d’un revers de main des lois qui gênent des intérêts privés, comme la Loi littoral !

Sauver des vies humaines en mettant un peu plus de béton ici et là, comme à Xyntia ? Pourquoi ne pas raser les forêts pendant qu’on y est, il y aurait moins d’incendies non ? Et moins de loups sans doute et de champignons... Mais on ne va pas quand même opposer l’existence de champignons (de toute façon pollués par les retombées de Tchernobyl), à la vie pastorale ?



- tous ces maires qui s'autoproclament plus "écolos que moi tu meurs",
sont donc coresponsables, voire coupables alors...