Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Nice : La nouvelle ligne

de tram de Christian Estrosi...

Crédits:
textes par

Le suspense est levé, après avoir enlevé le haut, l’affichage dans la ville de mystérieux chiffres, le député-maire et Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, enlève le bas et dévoile leur signification.



- Christian Estrosi : explication de textes...

Chose promise, chose due, les chiffres mystérieux qui avaient fait leur apparition sur la place Masséna, ont bel et bien un sens lié à la future ligne de tramway et à son trajet ouest-est. Ainsi, promis juré, les rames de tram se succéderont toutes les 3 minutes ; seulement 26 minutes seront nécessaires pour rejoindre le port de Nice depuis l’aéroport Nice Côte d’Azur ; 2400 arbres seront plantés le long du tracé, et last but not least, 20 000 voitures en moins circuleront sur la Promenade des Anglais.

Cette opération de Com n’est pas sans rappeler celle menée en 1981 par l’agence d’affichage « Avenir ». On y voyait la jeune Myriam annoncer qu’elle allait ôter son haut le 2 septembre et, une fois la chose faite, son bas le 4 septembre. Christian Estrosi tiendra-t-il, comme l’afficheur avant lui, ses/ces promesses ? En tout cas, elles sont alléchantes pour les écolos que nous sommes devenus, non pas toujours par conviction mais bien par nécessité.

Et Christian Estrosi de développer son argumentaire : Améliorant la fluidité de la circulation en ville, cette nouvelle ligne supprimera 20 000 véhicules en transit chaque jour sur la Promenade des Anglais, ce qui se traduira par une amélioration de la qualité de l’air et un meilleur partage de l’espace public. L’arrivée de la ligne Ouest-Est desservira au total, avec la ligne 1, les deux tiers de la population niçoise et 85% des hôtels. Elle permettra également d’apporter une nouvelle offre de transport en commun en portant la capacité à 140.000 voyageurs/jour tout en diminuant le trafic des bus sur l’axe Californie/Promenade. Enfin cette réalisation s’accompagne d’aménagements paysagers et d’un ruban vert de 77 000 m2, sur le tracé en surface.

Si sur les 2400 arbres qui verdiront le parcours, l’annonce faite est rassurante et crédible, il reste quelques questions subsidiaires en suspens. Si les rames de tram se succéderont toutes les 3 minutes en journée, quid des soirées et des nuits ? Itou pour le trajet aéroport - Port de Nice. Quand aux succès des parkings relais censés encourager plusieurs milliers d’automobilistes d’y laisser leurs véhicules pour aller d’un point à un autre de Nice, c’est, disons, pas gagné. En effet on constate à Cannes comme à Mandelieu que les espaces prévus pour inciter les usagers à laisser leurs voitures pour se rendre centre ville par le Bus à Haut Niveau de Service, restent désespérément vides... On ne change pas ses habitudes du jour au lendemain mais on ne peut sur le principe que se féliciter. Moins de véhicules, moins de bruit, moins de pollution et des espaces libérés pour les vélos et les promeneurs. Bientôt on entendra les petits oiseaux chanter... (désolé)

La ligne 1 du tramway niçois, longue de 14,5 km, a essuyé les plâtres dont ses 68 croisements avec les voies de circulation peuvent témoigner. Christian Estrosi est le premier à le reconnaître et affirme en avoir tiré les leçons. Qui vivra verra, le tram aussi !

Renseignements Allotram 0800 0800 06
courriel : tramway.contact@nicecotedazur.org