Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Santé : la problématique

des inflammations articulaires.

Crédits:
textes par
Catégorie C'est notre santé

Le raisin au secours des arthrosiques ? En effet, un complément nutritionnel à haute teneur en polyphénols permettrait, dans certains cas de figure, des améliorations notables.




La conférence de presse organisée ce jeudi 21 mars dernier au Musée du Vin à Paris marque l’arrivée sur le marché d’un nouveau composé nutritionnel contre les maladies articulaires inflammatoires. Co-développé par l’Université Bordeaux Segalen et Nutrivercell, avec l’aide d’Aquitaine Science Transfert®, Neogil est un complément nutritionnel à haute teneur en polyphénols de plantes, à base de malvidine (pigment de la cuticule de raisin) et de propolis, une composition brevetée.

Près de 15 millions de personnes sont concernées par de douloureuses, souvent handicapantes, inflammations articulaires. Des sportifs, des accidentés de la route, des malades souffrant d’arthrose, de rhumatismes qui, pour soulager la douleur, sont amenés à prendre des antalgiques, associés parfois à des anti-inflammatoires non stéroïdiens, voire des corticostéroïdes. Ces médicaments, s’ils sont efficaces, peuvent induire d’importants effets secondaires comme des problèmes rénaux, une augmentent de la pression artérielle et de risque cardiovasculaire.

La mise sur le marché de ce complément apparaît comme étant une bonne nouvelle. Contrairement aux compléments alimentaires existants, son efficacité physiologique a été évalué dans sa formulation finale et non sur les actifs qui le composent. Une étude sur des rats rendus arthritiques a en effet montré que si la diminution des signes inflammatoires a été de l’ordre de 41% pour les rats traités par l’hydrocortisone, elle fut de 67% pour les rats traités avec propolis, malvidine et zinc.

En pratique, Neogil® pourra être préconisé à des patients atteints d'inflammation articulaire en cas de crise aigüe en complément de leur traitement habituel ; en prévention aussi pour les personnes susceptibles de développer ce genre de pathologies, celles en surpoids, les diabétiques, les femmes pré-ménopausées, les sportifs ou les antécédents de traumatismes. Deux gélules équivalent en moyenne à 400 grammes de raisin frais. Toutefois la teneur en malvidine du raisin est très variable. Elle dépend beaucoup des variétés. Elle varie aussi de façon importante avec la maturité du raisin et la date de récolte. L’intérêt des gélules est d’apporter une quantité bien définie.

Souffrant d’arthrose chronique non aiguë, nous avons essayé ce produit pendant une vingtaine de jours (2 gélules par jour) et, nous avons noté une nette diminution des symptômes douloureux et une augmentation de l’amplitude gestuelle.