Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Champollion et la pierre de Rosette

ou l’histoire de se faire un... prénom.

Crédits:
textes par

Si Champollion n’avait pas décodé la pierre de Rosette, nous en serions peut-être toujours à contempler ces magnifiques idéogrammes que sont les hiéroglyphes égyptiens... en hochant la tête, étonnés d’autant de savante complexité. Enfant précoce, professeur adjoint d’histoire à 18 ans, il sera le premier à voir dans les hiéroglyphes des signes qui expriment des idées et aussi des sons.


« C’est un système complexe, une écriture tout à la fois figurative, symbolique et phonétique dans un même texte, une même phrase, je dirais presque dans un même mot » écrira Jean-François Champollion à propos de ce système d’écriture vieux de plus de 4000 ans !

Le livre de Ruth Schumann-Antelme et Stéphane Rossini « La méthode Champollion appliquée aux prénoms » approche le sujet de façon ludique sans pour autant passer à côté du culturel. Égyptologue renommée, Christiane Desroches-Noblecourt, dans sa courte présentation saluait « cette approche astucieuse qui permet d’aborder progressivement l’écriture des scribes... ».

Après un bref rappel de ce royaume enfoui dans le sable des déserts et redécouvert lors de l’expédition de Bonaparte, l’ouvrage rentre dans le vif du sujet : la cartouche, ovale encadrant les hiéroglyphes, une des clefs du décodage.

Les auteurs, Ruth Schumann-Antelme, chercheur honoraire au CNRS et ancien professeur à l’École du Louvre et Stéphane Rossini, dessinateur spécialisé dans l’iconographie de l’Égypte ancienne, développent et mettent en scène la technique l’écriture des prénoms. À partir de là, chacun pourra écrire ses propres prénoms en suivant les explications. C’est assez jouissif bien que cela demande de la concentration et de la motivation. C’est aussi une excellente occasion de lever un coin sur la vie passionnante de Champollion, sur l’égyptologie et... l’égyptomanie.

 

La méthode Champollion appliquée aux prénoms

Beau livre en couleur accessible à un large public
premier volume consacré à l’écriture de Égypte ancienne
- 222 pages - 24.5 X 20 cm – 22,90 €
Éditions Dervy 19 rue Saint Séverin 75005 Paris