Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Nice Métropole : le président fait de la... pédagogie

à propos de la dette.

Réactions de Christian Estrosi, président de Métropole Nice Côte d’Azur, suite à la publication dans « Les Echos » de l’étude de l’Institut Montaigne sur les comptes des 10 plus grandes ville de France.



Christian Estrosi conteste une partie de l’analyse qui porte sur la dette de l’inqstitution :


« L’Institut Montaigne, qui réalise une étude globale très juste sur la ville de Nice, effectue une analyse incomplète sur la dette de la Métropole Nice Côte d’Azur. La dette de la Métropole Nice Côte d’Azur, qui s’élève aujourd’hui à 946,85 millions d’euros n’a pas augmenté du seul fait de ses investissements et de sa gestion.


En effet, cette dette est divisée en 3 parties : 1/3 correspond à la dette héritée de la communauté d’agglomération devenue communauté urbaine puis Métropole ; 1/3 correspond aux transferts de compétences inhérents à la création de la communauté urbaine en 2009 et de la Métropole en 2012 (notamment la voirie) pour lesquels les dettes et leur compensation financière ont également été transférées ; enfin, 1/3 correspond aux investissements et à la gestion de la Métropole Nice Côte d’Azur et notamment à la forte participation au plan de relance par l’investissement en période de crise.


Il est essentiel de préciser que les dettes de ces compétences transférées sont intégralement compensées à l’euro prêt (capital et intérêt compris) chaque année et n’influent en rien sur la capacité de désendettement de la Métropole. L’analyse qui indique que la Métropole Nice Côte d’Azur est fragilisée ne me paraît donc plus justifiée à la lumière de ces différentes informations complémentaires. » Pour le maire CQFD !