Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Hollande : au pays d’une rigueur

qui ne dit pas son nom...

Crédits:
textes par
Catégorie Pieds dans le plat

À défaut de DSK, indisponible, et de Martine, perdue dans les brumes lilloises, les Français l’ont choisi, lui le petit, le sans grade. Ils n’avaient jamais accroché avec le style Sarkozy, et comme ce n’est pas la raison qui gouverne les intentions de vote, ni même les promesses aguicheuses dont on sait par expérience qu’elles ne seront pas tenues... Les dès sont jetés et quand c’est fini, ni ni ni ni, ça recommence ! Les jeux sont faits et François Hollande a chargé Jean-Marc Ayrault de distribuer les cartes. De nombreux maroquins qui auront comme tâche de faire plus avec moins, car, ça ne rigole pas, il faut faire de... grosses économies et piocher dans le porte-monnaie des uns et des autres. Personne, pas même les fonctionnaires, ne sera... épargné. Les classes moyennes se rapprocheront un peu plus encore des classes défavorisées. La paupérisation est en marche. C’est la fin d’un monde, d’une hégémonie occidentale...

Prémonitoire, la couverture de l’Express, nous indiquait la tendance, il y a plusieurs mois déjà. C’était à Cannes, la ville où fleurissent les caméras de vidéo-surveillance : « Souriez, vous êtes filmez ! », sur le boulevard Jean-Hibert, près du vieux-port et de ses quais relookés qui ne font pas l’unanimité des restaurateurs. Ceux-ci d’ailleurs ne sont pas toujours des modèles de civilité lorsqu’ils déposent, ni vu ni connu je t’embrouille, leurs sacs de déchets aux pieds des palmiers. Palmiers, symbole d’une Côte d’Azur inventée par les anglo-saxons, qui lorsqu’on leur met les pieds dans le sable, n’ont pas les racines en éventail, n’en déplaisent au gourmand charançon rouge qui n’en demandait pas tant. Ouf, n’en jetez plus, la cours est pleine.