Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Sweets tweets

of the week...

Crédits:
textes par

Pour évacuer la frustration des 140 signes et aussi pour faire signe.



  • Il était temps. Enfin l’Europe nous félicite. Elle note avec satisfaction « un changement d’attitude de la France sur l’immigration ». Un changement d’attitude de la France, due il faut le souligner, à son nouveau président et son nouveau gouvernement. Grâce à #Manuel_Valls, les frontières seront plus souples - comprendre plus faciles à franchir, avec papiers ou sans. Sans papiers qui n’en ont plus vraiment besoin puisque si d’aventure contrôlés, ne pourront pas être sanctionnés. Au final, plus de migrants et d’émigrants, plus de droits à faire respecter, mais toujours pas plus de travail à partager et toujours plus de chômage. Chercher l’erreur ! Ne cherchez pas le nom de #Michel_Rocard dans un quelconque organigramme du PS. Depuis son tonitruant « la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde », il n’existe plus pour la Gauche.
  • Sylvia _Pinel a fait le tour des principales pistes qu’elle compte explorer durant son passage au ministère du Tourisme. Elle a ainsi parlé « d’une meilleure articulation entre tourisme, commerce, culture et de l’amélioration de la qualité de l’offre... » Ses copains écolos noteront sans doute qu’il n’a pas été question de la pression que des millions de visiteurs proches ou lointains font peser sur la nature, sa faune et sa flore, sur l’épuisement des ressources, sur toutes les pollutions engendrées. Pollutions de l’air comme des eaux qui, nous tançait #Jacques_Yves_Cousteau, finissent toujours par arriver à la mer. Sur la Côte d’Azur, c'est la Méditerranée, masse d’eau quasi fermée, particulièrement vulnérable qui trinque. Les écolo-politiques sont calmés, trop affairés à découvrir les rituels et la liste interminable des avantages attachés à leurs nouveaux portefeuilles...
  • L’homme qui a fait tomber la femme, ex compagne de l’actuel président de la République, joue au chat et à la souris avec ses copains du même bord. Car ils sont tous sur le radeau de la Méduse, ce bateau, qu'on se le dise au fond du port de... La Rochelle. Ce ne sont pas des anges non plus... Officiellement le député PS #Olivier_Faloni est boudé part ses copains choisis par Montaigne et La Boétie mais le délai de carence passé, ils recommenceront à se taper sur le ventre, les copains de gauche d’abord... et continueront à naviguer en père peinard sur la grand’mare des canards. On pardonne plus facilement à ceux qui ont gagné, qu’ils aient trahi Pierre, Paul, Jacques ou... #Ségolène.
  • Qu’allons-nous laisser comme héritage à nos enfants ? Pour l’astrophysicien canadien à la barbe de sage, #Hubert_Reeves, la réponse est simple : une planète de déchets. Et les pires sont et seront pendant des millénaires ceux issus de l’industrie de l’atome. Les derniers chiffres sont édifiants : plus de 1,3 millions de mètres cubes de déchets nucléaires sont stockés rien qu'en France. Ne parlons pas des déchets de même genre qui, ni vus ni connus, que nous avons jetés dans l’Atlantique pendant deux décennies. Ce volume devrait doubler d’ici 2030 selon les prévisions. Comment faire autrement lorsque la production de déchets radioactifs représente en France l'équivalent de 2 kg par an et par habitant ? Limiter notre consommation d’énergie électrique, le nombre de nos armes nucléaires..., lancer une campagne en faveur du contrôle des naissances mais ça, personne ne veut en parler, motus et bouche cousue, les espions du Pape et les imams nous écoutent peut-être...
  • #Arnaud_Montebourg creuse le fossé qui a toujours existé entre les partis politiques et les environnementalistes. Mal défendus par les écolos-politiques qui passent la majeure partie de leur temps à se déchirer, ils vont prendre un nouveau coup sur la tête en apprenant que le ministre du savoureux Redressement productif jetait un œil compatissant sur le dossier de l’exploitation du gaz de schiste. Un œil de quelle couleur, verte ? Sans doute n’est-il pas satisfait que la France soit le premier pays à bannir l’usage de la fracturation hydraulique dont il semble évident qu’elle est susceptible d’entrainer des pollutions incontrôlables. Qu’en pensent les #EELV encore tout émoustillés d’être enfin dans les arcanes du pouvoir parisien ?