Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Cannes : la Plage du Festival en beauté

et fin prête pour le... Festival du film.

Crédits:
textes par

Relookées par un maître du genre, l’architecte Jean-Michel Wilmotte, les installations avaient, chose rare pour être mentionnée, reçu un avis favorable de l’Architecte des Bâtiments de France.

- Brice et Annie Courtade et Pascal Sucheta -

La plage fut créée par le publicitaire de génie, Jean Mineur. À l’époque, le Palais des Festivals se trouvait quasiment en face... Longtemps gérée par Pascale, l’une de ses deux filles, elle a été récemment reprise par la famille Courtade. Elle y a réalisé de gros investissements qui positionnent dorénavant la plage au niveau de l’excellence. Tout a été refait et repensé. Ainsi la terrasse, profonde, est couverte d’une pergola bioclimatique composée d’ailettes orientables qui la rendent confortable en toute saison. Original, le bar central qui optimise les deux zones correspondant aux deux entrées sur La Croisette. Une particularité unique qui offre l’avantage de pouvoir privatiser une partie de la plage sans pénaliser pour autant la clientèle d’habitués qui conservent un accès à la plage et à son restaurant. Jean-Michel Wimotte est passé par là, conciliant le minimalisme et l’élégance et donnant ainsi de l’espace à l’espace. Une option bien venue qui contraste avec des réalisations baroques que le bon goût n'étouffe pas...


Le chef des cuisines, François Vadala qui sait ce que la cuisine de plage signifie (passé plusieurs années au 3,14), se félicite des installations toutes neuves, aux normes les plus strictes. Elles lui permettent de mettre en évidence ses talents culinaires et d’appliquer la politique de la maison : une cuisine haut de gamme à des prix très concurrentiels. Il faut bien le dire, sur la Côte d’Azur, certains plagistes ont abusé et abusent encore ; les prix pratiqués ne correspondent pas à la qualité des produits et de l’offre.

La carte est on ne peut plus séduisante, les plats présentés de superbe façon aiguisent l’appétit. Une belle place est faite aux salades et aux entrées (Tagliatelles et Risottos), soleil et grasse matinée obligent... on retiendra la Salade d’asperges vertes cuites et crues, mesclun au parmesan (16 €) ; la Salade d’artichauts confits et tomate cœur de bœuf aux copeaux de truffes (17 €) ou la Tartelette fine aux minis légumes du marché. Les amateurs de viande seront séduits par le choix d’une des meilleures au monde, la Black Angus, en bavette, entrecôte ou filet (26, 35, 44 €). Le poisson, toujours à l’ordre du jour dont le Filet de Saint-Pierre à la plancha, aubergines fondantes et jus de poulet à l’estragon (35 €). Question desserts, François Vadala n’a voulu faire confiance qu’à sa femme, maîtresse en la matière. Difficile de choisir entre son Cheese cake aux griottes et sa Panacota à la framboise (10 €) ! 

 - François Valada -

Question carte des vins, c’est une surprise..., bonne. On trouvera facilement verre à son pied avec des Provence en trois couleurs ; ainsi ce flacon de Rosé Château Ferry Cascaï (30 €). Si l’on veut goûter un des tous meilleurs, le Château d’Esclan Garus, il faudra placer la barre à hauteur de 180 €. Raisonnable au possible, ce Blanc du Domaine Grand Pré, cuvée Favorite 2010 est à 23 € ou ce Chardonnay Regnard 2010 à 26 €. En Rouge, le Brouilly La Fantaisie Regnard 2010 est à 27 € et le Château Mouton Cadet à 31 €. En fin de parcours, un petit verre du vin sicilien de Carole Bouquet, Passitto di Pantelleria clôturera d’agréable façon l’exercice.

- Cheese cake aux griottes -

La Plage du Festival, c’est aussi du sable, des transats, des parasols et le Wifi pour les accros à Internet ; le tout sous la surveillance attentive et complice de Brice Courtade, gérant, et de son directeur hyper actif, Pascal Sucheta.

  • Plage du Festival – La Croisette - 06400 Cannes - tél. 04 93 39 37 37