Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Alpes-Maritimes : l’UMP installe Sarkozy

à l’ouest du département...

Crédits:
textes par

Alors qu’à chaque occasion (comme la visite de ministres dans la ville du Festival et des Congrès), la polémique fait rage quant à la légitimité des différentes antennes censées représenter les instances officielles de l’UMP en pays cannois, l’une boulevard Carnot, l’autre installée au Marché Forville, l’unité et le rassemblement étaient de mise pour l’inauguration, dimanche matin, de la permanence UMP mise au service du président-candidat, Nicolas Sarkozy.

Les hommes forts du département et les femmes, sous-représentées aux postes clés, s’étaient donné rendez-vous pour convaincre leurs adhérents de la nécessité de s’entendre à la veille d’une échéance capitale et d'aller porter partout la bonne parole. En effet, la réussite ou l’échec de Nicolas Sarkozy modifiera la donne, même dans ce département acquis à la Droite. Sans Sarkozy comme président, les électeurs seront tentés d’éparpiller leurs voix et d’alimenter le Centre... droit lors des échéances suivantes.


Comme disait Charles Aznavour : ils étaient tous là ! À commencer par Christian Estrosi, Éric Ciotti, Michèle Tabarot, Bernard Brochand, Jean-Pierre Leleux, Louis Nègre, Rudy Salles, Michel Rossi, Philippe Tabarot, Alain Gumiel, Richard Galy... Enfin, presque tous, l’absence de David Lisnard, le successeur auto-désigné du député-maire de Cannes, fut remarquée et commentée. Quant à Henri Leroy il était représenté par David Konopnicki, délégué UMP de la 8ème circonscription, tandis que Jean Leonetti l’était  par Serge Amar, conseiller municipal d'Antibes.

Alors la Paix des braves ou une Trêve des confiseurs ?