Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

La cuisine niçoise racontée par Renée Graglia...

Crédits:
autre

pour les passionnés par le patrimoine de Nice et de sa région et pour les amateurs de nourriture typique, de plats sains et variés... salades, pain bagnat, pissaladières, ratatouille, beignets de fleurs de courgettes, brissaouda, estocafic, poutine, bagna cauda, tourte aux blettes et autres petits farcis.

- Photo Docteur Cosmos -

À ne pas manquer donc la conférence qui aura lieu le vendredi 30 septembre, 18 h 30, Maison de l’environnement, 31 avenue Castellane à Nice. Renée Graglia y détaillera « La cuisine niçoise depuis le début du XXe siècle ». Au titre de présidente du Cercle de la La Capelina d’Or, elle s’active au maintien et la défense de la cuisine du Comté de Nice.

Renée Graglia ne manque de rappeler à l’occasion ce qui a fait la particularité de cette région que « enchevêtrement de montagnes, compartimentées en petits bassins qui furent longtemps isolés les uns des autres, repliés sur eux-mêmes, et à l’écart des grands courants extérieurs de la Ligurie ou de Provence. Ainsi de tout temps, la cuisine niçoise dut tirer sa subsistance du sol même où elle est née…. Il fallait tirer parti de toutes ces maigres ressources, sans aucune exception, par une économie de subsistance très stricte. De là, le jugement qui a paru longtemps justifié : cuisine niçoise, cuisine du pauvre. » Ce qui n’empêcha pas les cuisiniers mais surtout les mères de famille de réaliser des plats savoureux et nourrissant avec des produits simples et relativement peu nombreux, huile d’olive, farine de pois chique, blettes…

Rien qu’à évoquer produits et plats déclinés dans les restaurants niçois typiques, l’eau vient à la bouche !

  • L’entrée est gratuite, ouverte à tous sur réservation au 04 97 07 24 60.