Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Côte d’Azur : Keisuke Matsushima sous les ors de la République,

Crédits:
autre

le plus japonais de nos chefs cuisiniers décoré par Frédéric Mitterrand.

C’est au nom de la République Française, nous le ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand a remis au chef nippon les insignes de Chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres. Une cérémonie protocolaire et très Paris-Côte d’Azur, qui a permis au ministre de rappeler le parcours hors norme du récipiendaire, son éveil très tôt à l’art de la cuisine nippone et son désir de voir la France de lui faire connaître cette facette de la culture de son pays.

 
  • le samouraï de la cuisine, Keisuke Matsushima, entouré de Frédéric Mitterrand et de Christian Estrosi, maire de sa ville d’accueil, Nice…

Dans son discours, le ministre a développé avec son habileté sans pareille et sa facilité coutumière, les relations entres l’art culinaire et l’art poétique. « Le vocabulaire culinaire a souvent cette capacité unique de délier lui aussi les langues, et de donner à certains mots l’occasion de se parer de référents nouveaux, d’explorer de nouvelles combinaisons, pour mieux adoniser l’expression du goût. » Et de décliner, gourmand, comme un poème, le risotto au gorgonzola et truffe blanche d’Alba, émulsion de jaunes d’œufs, la daurade royale en carpaccio sauce aïoli et soja, pigeonneau rôti, cuisse en farci et ses abats, suivi du chocolat noir manjari fondant, d’un nougat au miel des Alpes-Maritimes et d’une glace à la pistache, sans oublier un hommage appuyé à la spécialité du chef, le Bœuf Simmental sauce aïoli…

La passion et le talent de Kei lui ont permis de voir ses efforts récompensés par une étoile au Michelin, seulement trois ans après l’ouverture du restaurant niçois. L’année dernière, il fut nommé Ambassadeur du Saké au Japon, sous le titre de « Saké- Samouraï », et le guide Gault-Millau lui attribuait trois toques. Aujourd’hui le voilà maintenant sacré par un ministre français, digne ambassadeur de la cuisine franco-nipponne. CQFD !

- autres articles : une saison chez Kei et : devine qui vient dîner -