Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Nice : Keisuke Matsushima, devine qui vient dîner ?

Quant un Japonais défend la cuisine française… il reçoit un GaultMillau d’Or !

Dire d’un Japonais qu’il est travailleur, pour nous, occidentaux, est un pléonasme. Et pourtant, dans la conjoncture actuelle, les 35 heures par semaine (39 dans la restauration) deviennent une irréalité économique. Alors, quand la concurrence se fait plus rude, on retrousse ses manches et on fonce. La détermination mérite alors un coup de chapeau. Après avoir réduit ses prix (menu midi et soir à 35 €), Keisuke se démène pour attirer une clientèle toujours satisfaite de ses prestations.

Le vendredi 27 mars dernier, un dîner « tout caviar et champagne » a réuni une partie des membres du Club des Epicuriens. Au sein de ce club, on privilégie les enseignements d’Epicure, une référence à l’art de vivre, on profite des plaisirs des sens dans un parfait équilibre entre gourmandise et souvenir. L’Epicurien, c’est déjà un guide annuel qui regroupe vins, alcools, spiritueux, produits gastronomiques, hôtels, restaurants, culture et patrimoine de nos terroirs français (parution 2009 à la fin du printemps). Pour un grand moment d’épicurisme, le restaurant affichait complet pour déguster les créations de Kei autour du caviar Sturia (1er producteur de caviar d’Aquitaine), avec un accord mets et vins autour du champagne Alain Thiérot. Un apéritif champagne-caviar suivi d’un menu en 4 plats, tous bien « caviarisés », entre caviar jeune et caviar mature (y compris une boîte de 30 gr par personne pour une dégustation à l’état pur ! ) ont fait l’unanimité (90 € sans boissons, 120 € avec apéritif et accords champagne et mets).

Digestion faite, 3 jours plus tard, les instances gastronomiques nationales rendaient un hommage au jeune Japonais : un GaultMillau d’Or, trophée qui récompense le dynamisme, l’esprit d’entreprise et la modernité d’un chef créatif et talentueux. Ce trophée est d’autant plus mérité que Kei œuvre pour la défense de la cuisine française qu’il considère faisant partie de notre patrimoine, et qui lui semble assez galvaudée ces derniers temps. Le magazine GaultMillau de ce mois-ci consacre une vingtaine de pages à la Côte d’Azur, en mettant un coup de projecteur sur les bonnes adresses et les bons produits de notre région.

- GaultMillau d'Or remis par Patricia Alexandre et le Directeur de Villeroy&Boch -
  • Keisuke Matsushima – 22 ter rue de France – 06000 – Nice – Tél : 04.93.82.26.06


Brigitte Brunot - photos Patrick Flet -

- mention : www.pariscotedazur.fr - avril 2009 - magazine fondé en 1959 -
-écrire au journal, se désabonner -

Mots clés : NICE, KEI, GAULTMILLAU, CAVIAR, STURIA…