Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Cannes : invité de l’association « Agir », Fréderic Encel a décrypté l’actualité du Proche-Orient.

Crédits:
textes par

Réuni dans les salons du Majestic, près de deux cent personnes avaient quitté leurs occupations habituelles pour mieux comprendre les raisons qui ont conduit certains États arabes à faire leur révolution, mieux comprendre les relations étrangement ambigües entre les différents acteurs de cette partie du monde et les liens tout aussi ambigües qu’ils entretiennent avec l’Europe et les États-Unis d’Amérique.

- Philippe Buerch, les membres de son association Agir
et leur hôte, Frédéric Encel -

Frédéric Encel fut convaincant dans son rôle de maître conférencier. Pendant deux heures qui parurent bien courtes au public, maniant l’humour et les phrases incisives, il passionna l’assistance, détendant lorsqu’il le fallait l’atmosphère. Nécessaire sans doute car le dossier traité amène à des réflexions qui reflètent les inquiétudes des Européens et des Français à propos des incertitudes quant à l'avenir du Proche-Orient. Comment les nouvelles démocraties vont-elles évoluer, quelles chances ont-elles de ne pas être récupérées par les religieux qui en feront des États islamiques appliquant la Charia ? Les rapports entre Israël, la Turquie et les USA d’Obama furent aussi passés au crible du passé et à la lumière du présent. Au final des réponses claires qui légitiment ce rendez-vous pédagogique. Il confirme aussi l’intérêt d’un public averti pour les grands problèmes qui agitent notre monde.

- article en relation -