Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Gastronomie : le Bistrot des Anges de Bruno Oger

a rendez-vous avec la réussite ...

Crédits:
textes par
images par

Ça y est, Bruno Oger, après six mois d’ouverture, a pris ses marques. Chef propriétaire pour la 1ère fois de sa déjà longue carrière de chef étoilé, le jeune quadra a tout compris. Bien sûr, il n’était pas néophyte dans la profession, mais quand on lance un nouveau concept de restauration, avec « L’Ange Bar » mitoyen du Bistrot et de la « Villa Archange », le gastro de l’autre côté de la jolie cour intérieure ombragée, il faut savoir être à l’écoute de sa clientèle. Et c’est ce qu’il a fait.

- Hélène et Bruno Oger sont aux... anges -

Aujourd’hui, dans son bistrot aux larges baies vitrées donnant sur un vallon arboré, en plein centre ville, il décline une cuisine bistrotière à sa façon, en gardant midi et soir les mêmes prix et les mêmes menus. Plus brasserie que bistrot, à la lisière entre Cannes et Le Cannet, son « Bistrot des Anges » ouvert 7 jours sur 7, midi et soir, fait pratiquement le plein à chaque service (60 à 80 couverts en hiver). Les menus sont alléchants et à prix doux : « Formule Bistrot » (plat, dessert, verre de vin et café à 24 € ou entrée, plat, dessert à 29 €), avec deux entrées au choix, notamment une délicieuse salade de calamars mœlleux à souhait, tomate et pistou et un cabillaud sauté et son ragoût de légumes au Savagnin ou le plat du marché comme le ris de veau et sa purée de pommes de terre, c’est à ne pas manquer pour les amateurs. Une carte avec dix entrées à partir de 10 €, huit plats à partir de 16 € et le fameux chariot de dessert, dans laquelle on peut préférer (uniquement les dimanche et lundi) la formule « Comptoir des Anges » à 39 € par personne, entrée plat et dessert : 3 menus commandés, le 4ème est OFFERT. Autre proposition « La Table des Anges » à 65 € par personne pour un menu surprise à partir de 2 personnes, à partager avec le reste de la table.

Prix sages aussi pour une jolie sélection de vins à partir de 18 € la bouteille pour un très aromatique Coteaux d’Aix rosé, la flûte de Champagne à 12 € et le vin au verre à partir de 4 €.

L’ambiance est conviviale, les clients échangent leurs impressions, le personnel est jeune, attentif et compétent, avec la jolie Hélène Oger qui, artiste peintre de son état, n’hésite pas, en cas de besoin, à venir donner un coup de main, des petits riens qui font la différence : quand on prend place à table, une assiette avec de petites pizzas vous attend, ainsi que, dans un sac en papier, des petits pains encore chauds. La décoration moderne classique correspond tout à fait au standing de l’établissement avec un petit clin d’œil : les sets de tables en papier. Sur ceux-ci figurent une table dressée avec les indications de bonne tenue autour des emplacements des assiettes, verres et couverts : « ne pas mettre les coudes sur la table », « s’essuyer la bouche avant de boire », « la bonne utilisation des verres et couverts »… La clientèle est maintenant très hétérogène : des actifs, des jeunes amoureux, des plus âgés qui se font plaisir, des épicuriens, des familles (notamment pour des baptêmes, anniversaires, fiançailles ou mariage).

Fermé le 24 décembre au soir et le 25, Bruno Oger propose un service traiteur avec au choix, trois entrées, deux plats et trois desserts, entre 50 et 60 € par personne selon les plats choisis.

  • Quartier Notre Dame des Anges – 06110 – Le Cannet – Tel : 04 92 18 18 28