Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Hôtellerie : le charme discret de « La Bastide de Saint-Tropez »,

Crédits:
textes par

Une adresse rare pour faire une pause, à deux pas de la Place des Lices... et de ses joueurs de boules.

Ceux qui font la une et parfois alimentent à leur corps et cœur défendant les pages people, la rubrique politique ou celle des finances, tous apprécient les vertus de la discrétion. Plus que beaucoup, ils ont besoin de calme, de repos, de penser à autre chose, de se faire chouchouter… La Bastide de Saint-Tropez est une adresse inspirée pour leur permettre ce repos réparateur et pour profiter au mieux de la générosité du climat méditerranéen. Une adresse pour les privilégiés qui accordent au label « Relais & Châteaux » toute leur confiance.

Piscine et jardin de la Bastide de St-Tropez

La Bastide est en effet entrée dans le club élitiste des Relais & Châteaux, voué au luxe et au bon goût. Elle fait dorénavant partie de la quinzaine d’établissements azuréens qui peuvent, à juste titre, se flatter d'en faire partie. On y entre coopté et après avoir répondu à de nombreux critères d’excellences. L’établissement correspondait déjà par sa taille à ce qui fait le charme de la chaîne, aux antipodes des hôtels standardisés qui permettent de faire le tour du monde sans changer de décor…, vingt six chambres, pétales tournées vers le centre : la piscine.

Quelques mots sur l’histoire de cette élégante demeure tropézienne. Il était une fois… Attirés par les feux follets de la presqu’île, aussi bien que par sa douceur de vivre et son climat, un couple venant de Chartres, décide de prendre racine. Nous sommes en 1986. Architecte de formation, Serge Sidoroff conçoit un premier bâtiment, comme une maison de maître de style provençal, au hall immense que met en valeur une complexe et splendide charpente en bois ainsi qu’une volumineuse cheminée qui ne demande qu’à réchauffer l’atmosphère. Côté Sud, une verrière capte le soleil et abrite le restaurant. Puis, peu à peu se bâtissent autour trois autres petits mas pour les suites et les appartements. Décoratrice, Janine Sidoroff porte attention à tout ce qui va donner une âme au lieu. Chaque chose a une place où l’esthétique marie le fonctionnel.

Lorsqu’ils décident de céder leurs affaires et de s’installer à Saint-Tropez, la Bastide est achevée et peut commencer à recevoir ses hôtes. Ce qui n’empêche pas Mme Sidoroff de revoir la décoration. Durant la fermeture annuelle en janvier dernier, tout le mobilier est changé. Chambres et suites sont raffinées, sans être surchargées. Y dominent les camaïeux de gris, de taupe, d’Ivoire et de bois lazurés. Toutes les salles d’eau sont entièrement rénovées et habillées par de très beaux marbres d’Italie. Grâce à l’unité des tons et de couleurs, il se dégage une harmonie propre à accentuer l’effet recherché.

Une tâche gigantesque, cette rénovation est confiée au directeur de l’établissement, Fabien Delaffon. Depuis trois ans, il a pris le… relais, après un passage remarqué à l’Hostellerie La Briqueterie, qui justement fait partie de la chaîne des Relais & Châteaux. Une expérience avantageuse dans le contexte de la candidature de La Bastide à rejoindre ce même groupe. Chose accomplie, Fabien Delaffon continue à faire ce qu’il maîtrise le mieux, recevoir. Il a pour cela l’art et la matière, respectant en tout points les exigences liées à la marque fleurie.

Tout bon Relais avait son Auberge mais, depuis l’époque des diligences, les exigences et les appétits des hôtes ont évolué… plus élaborés, plus gastronomiques. Le restaurant de La Bastide de Saint-Tropez, « L’Olivier », se montre au niveau. Kevin Altier, 28 ans, assure la relève du chef étoilé, Francis Cardaillac, avec un talent qui s’affirme. De passage, le chroniqueur Gilles Pudlowski… l’a d’ailleurs remarqué et encouragé. Pour notre part, nous avons apprécié son Crémeux de topinambours, émincé de champignons en amuse bouche, ses Petits cèpes et foie gras chaud, son Filet de Bar rôti, quelques girolles et jus corsé, ses Figues rôties au miel, crème glacée à la truffe… tandis qu'à la table d'à coté, le maître d'hôtel, impeccable, flambait une crêpe Suzette.

La piscine mérite un satisfecit particulier. Chauffée à un confortable 28°, elle est au milieu d’une oasis de verdure. On s’y détend, on s’installe autour pour le petit déjeuner qui peut se prendre, soit dit en passant, jusqu’à la fin de la matinée. À l’heure où le soleil se couche, c’est aussi là qu’il faut être… à moins qu’on préfère utiliser sa terrasse personnelle et rester à l’abri des regards.

Autre volet de cette escapade tropézienne, la possibilité de la prolonger par une journée ou plus dans le luxueux yacht de la Bastide, un San Lorenzo 72, ancré à son anneau dans le petit port de… Saint-Tropez. Un 27 mètres qui dispose de quatre grandes chambres et d'une vaste salle à manger indépendante. Ce caprice a un prix, autour de 4000 € pour une journée…

La période des fêtes de fin d’année apparaît comme propice à un séjour à la Bastide. Ainsi le Réveillon de Noël est proposé à partir de 676 € pour deux personnes. Il comprend la nuit du 24 décembre en chambre double, les petits déjeuners, les coffrets accueil, le dîner du réveillon (hors boissons).

Le Réveillon du Nouvel an est aussi attractif. Il comprend cette fois, outre la nuitée en chambre double, les coffrets d’accueil, les petits déjeuners, un dîner sur mesure incluant l’apéritif, l’animation musicale et les jéroboams de champagne sabrés à minuit… à partir de 920 € pour deux personnes. Bien sûr, on aura tout loisir de réserver pour le brunch du 1er janvier.

  • La Bastide de Saint-Tropez - Route des Carles - 83990 Saint-Tropez – tel : 04 94 55 82 55 – Tarifs des chambres traditionnelles : de 260 à 580 € selon la période de l’année ; pour les suites avec jacuzzi, de 495 à 890 € -