Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Mondo Cannes 2

- infos et commentaires -

Crédits:
textes par
Catégorie Pays de Lérins
  • Tandis que Bernard Brochand confirme la désignation de David Lisnard comme son candidat à la succession à la mairie, Henri Leroy, le maire de Mandelieu-La Napoule réaffirme sa candidature à la candidature UMP pour les prochaines élections législatives. Il va même encore un peu plus loin en précisant, qu'avec ou sans investiture, il partira à la conquête de ce mandat. Il le juge nécessaire pour défendre à Paris, dans les meilleures conditions possibles, les dossiers qui lui tiennent à cœur.
  • Un nouvel emprunt obligataire pour la ville de Cannes. C'est la banque irlandaise HSBC qui a remporté le contrat. A l'heure où l'on s'inquiète en France d'un surendettement de l'Etat, ce choix surprend. Peut-être ne peut-on pas faire autrement lorsqu'on a plein de projets de développement et d'investissement ? Le premier adjoint, André Gironne, nous expliquait, en début de mandat, qu'emprunter était un mal nécessaire, que le patrimoine de la ville était de toute façon une garantie bien suffisante, que cette pratique ne devait pas nous affoler.
  • On s'en doutait, mais l'invitation à la cérémonie des vœux de la CIBAC, n'a fait que le confirmer, Philippe Buerch a bien des velléités de se présenter un jour prochain à la mairie de Cannes. En 2002, il a créé pour cela un outil, la Coordination interprofessionnelle du bassin cannois, la CIBAC, qui a déjà publié plusieurs numéros d'un magazine sur papier classé. Cette coordination dont il est le pivot central a organisé au Palm Beach quelques diner-débats percutants avec des invités surprises comme Philippe Tabarot. Comme tous les candidats potentiels, P. Buerch mise sur les insatisfaits de la gestion actuelle de la ville, de tous ceux qui observent, prompts à critiquer et à s'étonner du nombre des dossiers en suspend, de cette façon de "passer en force", plutôt que de négocier. Des notables, des commerçants, dont beaucoup malheureusement ne votent pas toujours à Cannes, habitants plutôt sur les communes voisines de Mougins, du Cannet ou même de Mouans-Sartoux. On imagine une liste future, sans étiquette politique. Pas question d'avoir une investiture si l'on n'a pas fait ses classes dans un parti ! Reste d'autres réseaux, parfois tout aussi puissants et dont on connaît dans la région leur omniprésence et leur influence. La municipalité en place semble avoir trouvé une peau de banane à glisser sous les semelles de la CIBAC. Elle s'est étonnée que tous les employés de la mairie aient reçu une invitation à leur domicile, à ce qui s'apparentait, d'après elle, à un meeting politique : elle a porté plainte contre x pour utilisation abusive du fichier de son personnel. Un remake de l'affaire des fichiers niçois qui avait fait tomber le juge Renard ?