Nautisme. Un Cannois se distingue en Suède…

Crédits:
textes par
Catégorie Pays de Lérins

Marc Pirinoli, équipier de prestige pour Iordanis Paschalidis champion du monde 2018 de catamaran et médaille d'argent en 2019. Ils finissent second derrière l’équipage Fredrick Karlsson / Niklas Nordblom, les mêmes qui avaient terminé premier l’année dernière lors de cette compétition de F18, la « Stockholm Archipelago Raid ».



- Marc Pirinoli et Iordanis Paschalidis -


Ce raid est un mixte de sport, de nature et d’aventure organisé par l’association suédoise de F18 depuis 2010. Il réunit dans une ambiance conviviale des équipages de cette classe. Les caractéristiques générales de cette classe de catamaran de sport en font des bateaux puissants, tout en restant marins, sensibles aux réglages, et d'une grande finesse de barre. Les spécifications telles le poids et la surface de voile sont soumises à des règles strictes destinées à garantir l'équité sportive entre tous les équipages.


Cette compétition se déroulait cette année du 22 au 26 août et réunissait une trentaine d’équipages de 14 pays. Durant ces quatre journées, à raison de 2 épreuves par jour, les concurrents passèrent d’une île à l’autre affrontant des conditions climatiques très changeantes et des parcours semés d’embûches ce qui offraient de ce fait un net avantage aux locaux. Chaque équipage était libre de choisir son parcours entre les points de contrôle. Il y eut des abandons et des chavirages. Un vrai raid quoi !


Iordanis Paschalidis est un barreur habitué des grandes compétitions. Il a notamment participé à deux olympiades et à plusieurs championnats du monde. Pour cette compétition atypique il avait comme coéquipier Marc Pirinoli qui dispose lui aussi d’un beau palmarès avec un titre de Champion du monde de Tornado (un catamaran assez proche du F18) et de deux participations au J.O. en 1992 et 1996 avec son frère Walter. Il fut aussi, à 16 ans, Champion du monde sur Moth pour le compte du Yacth Club de Cannes (1982). Ayant coupé la compétition sérieuse depuis de nombreuses années, il n’en reste pas moins en grande forme physique. Preuve en est cette très belle seconde place dans ce raid où les barreurs expérimentés ne manquaient pas.