Nice 1959. Les alentours de l’aéroport…

Crédits:
images par

Coup d’œil sur les conditions de vie des travailleurs nord-africains du BTP.




Fernand Dartigues et son fils Alain s’aventurèrent à la fin des années 50 dans les baraquements qui se trouvaient de l'autre coté de la nationale 7, exactement en face de l'aéroport de Nice Côte d’Azur. A la portée de tous les regards, ses habitants y avaient leurs commerces et y résidaient avec tout l'inconfort et le manque d'hygiène que l'on imagine. Aujourd'hui c'est sur cet emplacement que se trouvent hôtels, banques et sociétés des plus prospères.




La population de ce qu’on peut nommer sans risque de se tromper un bidon-ville, accueillaient des travailleurs maghrébins, essentiellement des Algériens. Nous étions en pleine guerre d’indépendance et la situation était plus que tendue. La visite impromptue le fut tout autant et s’il y eut des sourires, certains regards indiquaient que les visiteurs n’étaient pas bienvenus…




Ces ouvriers, pour la plupart des manœuvres peu qualifiés venus des campagnes et peu éduqués, participèrent à la construction d’un Côte d’Azur tout en béton comme de l’extension de l’aéroport. Ils acceptaient de vivre dans ces conditions pour envoyer leur salaire au bled après avoir payer l’impôt obligatoire au FNL…










* photos interdites à la reproduction sans autorisation expresse de leur auteur.