Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Cannes. Une ministre En Marche…

Crédits:
textes par

Jacqueline Gourault Ministre auprès du Ministre d’État Gérard Collomb sera à Cannes le 18 mai prochain pour faire le point sur la politique du gouvernement et dresser le bilan de la première année de présidence d’Emmanuel Macron.




Cet évènement est co-organisée par « AGIR en politique », l'association présidé par Philippe Buerch, LREM représenté par Enis Sliti, et le MODEM, représenté par Nicolas Rolland. Les sujets ne manqueront pas car Emmanuel Macron a choisi de secouer les cocotiers... Les question évoquées concerneront les préoccupations quotidiennes des Français, notamment : la loi asile et immigration, la réforme de la fiscalité locale (suppression de la taxe d'habitation, augmentation éventuelle de l'impôt foncier)… Aussi le mode de gouvernance, le transfert des compétences aux Métropoles, la disparition éventuelle des Conseils Départementaux dans les grandes zones urbaines…


Le choix de Cannes pour cette rencontre avec le public n’est pas anodin. C’est sans doute une façon de remercier Philippe Buerch qui fut assurément un des tous premiers dans les Alpes-Maritimes à penser que l’option Macron était valide, y compris pour la droite. Il échoua d’un rien à la députation avec l’étiquette LREM, face à un Bernard Brochand, LR, soutenu mordicus par son ex-premier adjoint désormais maire de la ville. Sans doute a-t-il eu raison trop tôt car depuis, bien d’autres hommes et femmes politiques de droite sont devenus macro-compatibles. Nombreux reconnaissent en off les qualités du Président et les réformes nécessaires pour remettre la France en marche. 


Christian Estrosi n'a pas craint lui aussi d'afficher très tôt sa... compatibilité et, pour se distinguer de la ligne dure de Laurent Wauquiez, de créer une structure ad hoc : « La France audacieuse », susceptible de collaborer tout en étant critique, avec le gouvernement en place et de le  soutenir dans sa volonté d’engager des réformes qui auraient dû être initiées depuis longtemps par les gouvernements précédents. C’est d’ailleurs pour cette raison que Philippe Buerch a rejoint cette France-là, confirmant s’il le fallait, son positionnement à droite de l’échiquier tout en restant membre de LREM. CQFD !