Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Le Festival de Cannes et la gastronomie…

Si le cinéma se décline de toutes les façons sur les écrans des nuits cannoises, c’est aussi l’occasion pour les chefs de rendre hommage à cette manifestation. Bruno Oger descendu de sa Bastide cannettane pour un service à la mesure de l’événement, Christian Sinicropi au Martinez pour une Palme d’Or toujours renouvelée… tandis que, pour sa première participation sur la Croisette, Christophe Poard, chef du Le Park 45, ne veut rien manquer de la fête...


Toujours prêt à innover, Christophe Poard a ainsi imaginé un plat spécial pour le Festival en hommage à l’Australie, terre de naissance de la présidente du Jury Cate Blanchett. Il propose un audacieux « Filet d’autruche, purée de panais, barigoule de petits violets, olives Taggiasche et jus de bœuf à l’anchois. »


Dans les jardins fleuris du Grand Hôtel, la « Trattoria » accueillera les festivaliers pour le déjeuner jusqu'à 17 heures non-stop. Maître des lieux : Ermanno Geria. Né en 1968 à Reggio Calabria ce cuisinier est le digne représentant de la quatrième génération d’une famille où l’on est cuisinier de père en fils. Le grand-père était le cuisinier du dernier roi d’Italie Vittorio Emanuele III.




 - Ermanno Geria -



La Plage 45 sera elle privatisée du 8 au 16 mai par Madame JOJO Dye et réservée aux membres de son club. L’accès au restaurant « Beef Bar by Plage 45 » sera limité mais ouvert à la clientèle extérieure uniquement sur réservation. Après cette date la plage et son restaurant seront de nouveau ouverts à tous.


De son côté, Pascal Picasse le chef pâtissier du Grand Hôtel Cannes se distingue. En salle, au Le Park 45, son chariot de mignardises fait des heureux sans compter ses délicieux desserts à la carte. En juin, il participera au « 1er Salon de la pâtisserie », nouveau rendez-vous gourmand qui se déroulera à Paris, porte de Versailles.