Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Boissons rafraîchissantes : oser les tisanes froides...

Crédits:
textes par
Catégorie C'est notre santé

Lorsqu’il fait chaud, on ne sait pas toujours quoi boire. L’eau plate ? On arrive vite à ne plus la supporter, d’autant que bue glacée, elle n’est pas bien absorbée par l’organisme. Une boisson chaude ? On arrive vite à saturation. Un café, un thé ? Oui, mais attention à l’excès de caféine. Un soda ? Attention aux sucres et leurs ersatz, plus on en boit, plus on a soif...


En été, les tisanes consommées froides sont une option intéressante. De plus, leurs vertus nombreuses et variées sont bonnes pour la santé. En infusions, en décoctions, on a l’embarras du choix. La société Marque Verte commercialise plus de 110 plantes médicinales de qualité pharmaceutique. Leur traçabilité, de la récolte de la plante jusqu’à sa consommation, est contrôlée pour répondre aux normes des pharmacopées française et européenne.

Certaines plantes se prêtent particulièrement pour être consommées fraîches. C’est le cas de l’hibiscus aux vertus stimulantes. Karkadé, bissap, ou thé rose d’Abyssinie, la boisson à partir d’hibiscus porte de nombreux noms selon le pays. On peut l’associer à la cannelle, une épice ancestrale qui renforce ses propriétés tonifiantes. Plein d’idées, cliquez sur le lien ici.



Cet été, Calmelia propose un coffret pour préparer un thé vert à la menthe, avec les plantes médicinales ad hoc (100 grammes de thé vert, 50 grammes de menthe poivrée), un joli mug-infuseur très pratique. Un livret de 12 recettes vient compléter son contenu. Une nouvelle édition qui cette fois invite à composer des mélanges de plantes et à échanger ses recettes sur les réseaux sociaux. A l’honneur : les vertus du thé vert, du cassis, des queues de cerises, du maté vert, du romarin, de l’hibiscus, du henné, de l’harpagophytum… des conseils aussi.