Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Cannes-Grasse : deux fois plus de TER entre Cannes et Grasse…

A l’heure où l’on contraste l’engorgement quasi dramatique du réseau routier qui nous fait perdre de plus en plus de temps dans des embouteillages invraisemblables, il est bienvenu que le transport ferroviaire offre, pour certains du moins, une alternative crédible et pérenne. La réouverture de la ligne Cannes-Grasse va dans le bon sens...



Aujourd’hui, après 1 an de travaux de modernisation, la réouverture est actée. Elle propose dorénavant 38 trains par jour. Ainsi, 2 TER par heure et par sens aux heures de pointe circulent, contre 1 seul auparavant. Cette augmentation de la fréquence des trains devrait aller de paire avec celle du nombre de voyageurs et ce grâce à un service plus performant et mieux adapté aux besoins de mobilité de ce territoire en développement. Si les temps de parcours (30 minutes) restent identiques, l’augmentation du nombre de trains, une amplitude horaire améliorée (6h10 à 21h54 en semaine ; 23h22 pour le dernier retour à Grasse le week-end) facilitera aussi les correspondances avec les trains Grandes Lignes en gare de Cannes. Ce projet s’inscrit dans la continuité des améliorations déjà apportées en décembre 2013, par la mise en service de la troisième voie entre Antibes et Cagnes-sur-Mer. A la clé, la perspective de recevoir 3 000 voyageurs par jour contre 1 800 auparavant...


Les travaux entrepris ont permis la suppression du passage à niveau PN5, sur les communes de Mougins et Mouans-Sartoux, la création d’une voie d’évitement et d’un quai supplémentaire à la halte du Bosquet, sur la commune de Cannes, l’allongement des quais des 5 gares et haltes du parcours à 220 mètres, tandis qu’étaient réalisés des aménagements végétalisés pour une insertion paysagère respectueuse de l’environnement.


Cette opération, d’un montant de 39 millions €, a été cofinancée par l’État, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Département des Alpes-Maritimes, la Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse, la Commune de Mougins et SNCF Réseau.


C’est en gare de Grasse que l’inauguration s’est déroulée. De nombreux élus et représentants de l’État s’y étaient donnés rendez-vous : Georges-François Leclerc, préfet des Alpes-Maritimes, Renaud Muselier, président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Charles Ange Ginesy, président du Département des Alpes-Maritimes, Christian Estrosi, président de la Métropole niçoise, Jérôme Viaud, maire de Grasse, Richard Galy, maire de Mougins, David Lisnard, maire de Cannes et Jacques Frossard, directeur SNCF Réseau.


Pour la petite histoire, la ligne de Cannes à Grasse est une ligne de chemin de fer à voie unique de 16,6 km de long. Ouverte en 1871, elle servit de terrain d'expérimentation de 1910 à 1914 à l'électrification en courant monophasé 12 kV-25 Hz, avant d'être fermée au trafic voyageurs en 1938. En 1978, elle est partiellement rouverte, entre Cannes-La Bocca et Ranguin, puis voit son trafic voyageurs de nouveau suspendu en 1995. Dix ans plus tard, en mars 2005, la ligne est remise en service au trafic voyageurs, sur la totalité de son parcours, après avoir été modernisée, grâce au concours des collectivités territoriales et de l’État. Depuis cette date, la ligne accueille des TER reliant Grasse à Vintimille.