Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Le Cannet : Bonnard toujours à l’affiche...



Depuis le 3 octobre dernier, date anniversaire des 150 ans de la naissance de Pierre Bonnard, le musée qui lui est dédié rend hommage au peintre, en présentant toute la richesse et la diversité de son travail. Construite de façon chronologique et thématique, l’exposition se compose de chefs-d’œuvre exceptionnels issus de collections privées et de prestigieuses institutions publiques françaises (musée d’Orsay, Centre Pompidou et musée Maillol notamment) auxquels viennent s’ajouter les œuvres majeures du fonds propre du musée.

L’exposition est présentée sur les 3 niveaux du musée."Les premiers Bonnard" au niveau 3, "L’attraction, la nature entre le Midi & la Normandie et autoportraits" au niveau 4, et "Intimismes & intimités" au niveau 5. Pour finir par la projection des photographies du Bosquet par l’invitée Caroline Rennequin et la visite à 360° de la maison du Bosquet.

Le parcours conseillé débute par les œuvres de jeunesse de Bonnard, le Nabi très japonard, avec notamment l’affiche France-Champagne de 1891, premier grand succès de l’artiste. La période nabie s’illustre par le magistral Crépuscule, dit aussi La Partie de croquet (1892), l’un de ses chefs-d’œuvre de jeunesse, L’Omnibus (1901) et La Promenade des nourrices, frise des fiacres (1897) montée en paravent. Ces œuvres témoignent de l’attrait de Bonnard pour les scènes de la vie parisienne et la volonté de faire pénétrer l’art dans la vie domestique. 

Cet accrochage-hommage est également l’occasion pour le musée de présenter pour la première fois, sa toute nouvelle acquisition, Les Grands Boulevards (vers 1895). Cette peinture sur papier, d’une valeur de 80 000 €, a été achetée grâce au financement du FRAM, de la ville du Cannet et à une souscription menée en juillet dernier. La générosité du public a permis de collecter près de 25 280 € et de financer une partie de l’œuvre, son rafraîchissement et un nouvel encadrement.



- Pierre Bonnard - Nu sombre -1941
Huile sur toile © Adagp
-


L’exposition se termine par des œuvres plus intimistes comme Nu de dos à la Toilette (1934), Coin de salle à manger au Cannet (vers 1932) ou encore Nu sombre (1941), chef-d’œuvre absolu de la fin de sa vie. La projection des photos du Bosquet, la maison de Bonnard, réalisées par l’artiste Caroline Rennequin et la visite virtuelle en 3D de la demeure complètent ce parcours.


Musée Bonnard
16 bd. Sadi Carnot
06110 Le Cannet - Côte d’Azur
Véronique Serrano conservateur
tél. 04 93 94 06 06