Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Flash-back sur l'été 2003...

- Edito - Le Palmarès de l'été -

Crédits:
textes par
Catégorie Pieds dans le plat

Tout change, rien ne change !


  • Les faits ne manquent pas pour établir un palmarès des dossiers les plus scandaleux de l'été. La Palme d'or revient sans hésitation à la Corse. Les indépendantistes continuent avec constance leurs attentats envers les institutions républicaines, allant jusqu'à interdire au groupe ACCOR de s'installer sur l'île.
  • Que dire d'accusés qui justifient leur assassinat en déclarant qu'ils ne visaient pas l'homme mais le préfet, symbole de l'Etat français ? Qu'en pense madame Erignac et ses enfants ? Vous-mêmes, qu'en pensez-vous ? Ces Corses-là font comme s'ils vivaient dans une république bananière, sans libres élections, sans tribunes à leur disposition. Les élus indépendantistes se sont retirés de l'Assemblée territoriale, sans démissionner pour autant, pour revenir maintenant sur leur décision. Ils s'indignent de l'arrestation d'Yvan Colonna après quatre années, non pas de cavale mais d'une absence destinée à prendre du recul… Pour eux c'est un héros alors que sur le continent beaucoup le considèrent tout ²présumé² qu'il soit, comme un assassin.
  • Extrémistes qui ne digèrent pas la petite phrase de Nicolas Sarkozy  "Le temps de l'impunité est terminé". C'est trop pour eux ! Pas envie de changer les habitudes n'est-ce-pas ! Quant au non de la Corse au référendum, s'il ne signifie pas qu'elle s'éloigne un peu plus du continent et de la République, cela ne signifie sûrement pas qu'elle s'en rapproche.
  • Le Grand Prix du jury est attribué sans hésitation au dossier des intermittents. C'est celui de la mauvaise foi. Comme pour le dossier de l'Education nationale ou pour celui des retraites, il ne faut surtout pas mettre à jour les incohérences d'un système injuste et inégalitaire surtout lorsqu'on est de ceux qui en tirent bénéfice. Touchez pas à mes privilèges !
  • Quant au dossier sur la laïcité, Victor Hugo se retournerait dans sa tombe tant les revendications des islamistes radicaux semblent exorbitantes. Défendent-ils l'exception religieuse ? 
  • Ajoutons à cette liste non limitative, la retraite en or de Messier, la dette de l'Etat qui monte qui monte et le changement climatique qui se confirme comme se confirme le fait que les activités humaines y sont pour quelque chose.