Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Patrick Tambay : un Conseiller général sans peur et sans reproche.

En piste pour un tour !

Crédits:
textes par

Dans les Alpes-Maritimes, les élections départementales de mars ne vont pas forcément apaiser les tensions à l’UMP. Les bonnes résolutions du Nouvel An ont-elles déjà fait long feu ? Les compétitions entre candidats de droite devraient néanmoins donner lieu à moins de... crispations que pour des municipales. On imagine même que si, ici ou là, la menace du FN devait se préciser, le désistement se ferait sans trop de problème au profit du candidat arrivé en tête au premier tour. Mais n’anticipons pas.



- Barbara Thery, Cécile Lassau-Viale, Michéle Tabarot, 
Patrick Tambay et Didier Carrretero -

Sur le canton redécoupé par les socialistes, qui fusionne une grande partie de la commune du Cannet et une plus petite de celle de Mougins, deux binômes majoritairement composés de membres de l’UMP vont devoir se mesurer. Et hier, c’était Patrick Tambay qui se présentait à la presse et introduisait ses coéquipiers.

Adjoint dans l’équipe de Michèle Tabarot depuis une vingtaine d’années, Patrick Tambay est aussi Conseiller général depuis 12 ans. Il a joué collectif sous la présidence de Christian Estrosi puis sous celle d’Eric Ciotti. Mais cette fidélité n’a pas pesé lourd face aux rancunes exacerbées et aux rivalités internes auxquelles se trouvent confrontées les instances départementales du parti. Comme Jean-Pierre Leleux aux sénatoriales, il a été écarté sans autre forme de procès lors de l’attribution des investitures. Comme lui, il a réagi et relevé le gant. Ce nouveau défi aurait d’ailleurs tendance à le sur-motiver. Avec le soutien affiché de Michèle Tabarot et de sa majorité municipale, il fait campagne et place ses pions sur la ligne de départ.

En l’occurrence, ses partenaires les plus proches qui, comme les Mousquetaires du roi, sont trois. Il s’agit d’abord de Cécile Lassau-Viale qui représente plus spécialement le versant mouginois du canton. Avocate au barreau de Grasse, elle est diplômée en droit notarial et immobilier, et depuis longtemps impliquée dans la vie associative. Le duo de suppléants est à la mesure de l’enjeu et vient parfaire une équipe qui joue la complémentarité tout en respectant la représentativité du territoire : Didier Carretero, sur la brèche depuis 1995 comme adjoint au Cannet, conseiller intercommunautaire des Pays de Lérins avec comme spécialité la communication audiovisuelle ; Barbara Thery, membre de la majorité au conseil municipal de Mougins de 2001 à 2008, est chef de service dans une collectivité locale, aussi très active dans les associations et les projets caritatifs.

Élu à deux reprises au premier tour, Patrick Tambay est ce qu’on appelle un élu de proximité. Nous l’avons vu s’appliquer à résoudre de difficiles problèmes humains et sociaux et à consacrer une partie de son temps à défendre avec opiniâtreté les dossiers de son canton. Sera-t-il récompensé de son dévouement ou pénalisé pour être resté fidèle à Michèle Tabarot ? L’épilogue sera-t-il aussi favorable au conseiller général sortant qu’il le fut pour le sénateur sortant de Grasse ? Face à un maire, Richard Gally, détenteur de l’investiture UMP, le match n’est pas gagné d’avance, ni perdu d’ailleurs...

Laissons le mot de la fin à un internaute, Anthony Mastropierro, qui à propos de l’équipe de Patrick Tambay, déclarait : « Cette campagne sera celle des gens ordinaires qui font des choses extraordinaires ! »