Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Archives PCA mars 2004 :

Les pieds plats...

Crédits:
textes par
Catégorie Pieds dans le plat

ANPE - Agences de voyages - Obisco - Haïti - CSA...


ANPE. Cette noble institution cherche toujours la quadrature du cercle. Comment donner du travail à ceux qui en cherchent ? Comment les convaincre de répondre aux 500 000 offres d'emploi qui, depuis quatre ans, ne trouvent pas preneur ? Le bilan, de gouvernement en gouvernement, est médiocre. Seul, le doublement des effectifs qui, depuis 1990, a presque doublé, peut être considéré comme une mesure efficace. Ils sont maintenant 23 000 agents au service du marché de l'emploi. Au moins eux, ils n'ont pas à pointer au chômage, a-t-on envie de dire ! Ni pour le moment les employés de la boite de communication qui a facturé la rénovation du logo de l'ANPE, pour la modique somme de 2,4 millions d'euros. Une nécessité qui n'a pas paru évidente à tous les contribuables, chômeurs compris.

Concurrent. Le projet de loi qui permettrait l’attribution d’une licence d’agents de voyages à des associations suscite une vive polémique de la part des professionnels du voyage qui voient là une injuste concurrence. Les associations n'auraient pas les mêmes obligations. Elles ne seraient pas soumises à la TVA par exemple et n'auraient pas les mêmes responsabilités vis-à-vis des clients, comme la caution. A ces bizarreries la seule réplique  pour les agences de voyages serait d'adopter le statut associatif. Est-ce là le but du jeu ?

A l'heure où la concurrence des achats directs par Internet et la diminution du taux des commissions entraîne déjà des licenciements, ce projet de réforme tombe au plus mal.

Chevalier. Pascal Obispo a été décoré de l'Ordre national du mérite par  Jacques Chirac qui lui aussi connaît la musique. Quel beau pays que la France, on peut y être à la fois condamné pour fraude fiscale et récompensé par le chef de l'état pour ces talents de chanteur à succès ! Souhaitons, comme La Rochefoucauld, que s'il y a pas de mérite sans élévation, il n'y a pas d'élévation sans quelque mérite…

Aristide. Le premier président élu d’Haïti a été réceptionné en Centrafrique, à la demande d'Omar Bongo. Ah ! si tous les dictateurs pouvaient se donner la main ! Il devrait ensuite prendre le chemin de l'Afrique du Sud pour une retraite protégée et cousue de billets verts. On peut s'étonner que l'Afrique du Sud l'accueille alors qu'il a gouverné avec beaucoup de légèreté cette république noire qui fut la première au monde à se déterminer. Mais la France n'avait-elle pas recueilli Baby Doc, après son départ précipité ! Il avait fait un temps l'actualité locale en s'installant à Vallauris puis dans la région grassoise.

Clandestine : Le Conseil supérieur de l'audiovisuel affirme avoir constaté à de nombreuses reprises ce qu'elle considère comme de la publicité clandestine lors d'émissions de télévision. France 2 et Canal + en tête. Le CSA se plaint par exemple de la promotion répétée des activités de Laurent Gerra dans les émissions de Michel Drucker. Où commence la publicité clandestine et où finit la promotion d'un spectacle, d'un livre, d'un film, d'une vedette, d'un personnage politique ? Une publicité est le fruit d'une transaction financière alors que la promotion de quelqu'un ou de quelque chose est plus souvent due à une actualité à couvrir et ou au copinage. Si la promotion à la radio comme à la télévision devait être assimilée à une publicité déguisée, il ne resterait plus grand chose de nos émissions les plus populaires.

La Passion selon Gibson. A propos du film, un journaliste québécois se fâche. Quel est le symbole des cathos ? Une colombe, une fleur ? Non, une croix, utilisée comme instrument de torture ! Si le Christ avait été électrocuté, ses fidèles se promèneraient donc avec une chaise électrique autour du cou…

Sic transit. Renversant un jugement rendu il y a deux ans, la Cour d'appel du Québec interdit le port, dans les établissements scolaires, du poignard à lame recourbée que portent les sikhs orthodoxes. Jusque là, en France, nous n'en sommes qu'à nous interroger sur le bord du turban !

La sœur volante. Elle a heurté cette fois une voiture garée à l'entrée de son couvent, à Krzeszow dans le sud-ouest de la Pologne. Vu son état, la police a renoncé à la faire souffler dans l'éthylotest. En attendant un très probable retrait du permis de conduire et une amende, elle a récité un ²notre Père² et deux ²je vous salue Marie². Quant à celle qui conduisait la ²deuche² dans les Gendarmes de St Tropez, avait-elle seulement le permis ?

Les allumettes suédoises. Un couple a dénoncé le manque de  logement à Stockholm en faisant l'amour sur une place très fréquentée de la capitale. Transporté par les policiers vers un centre social d'urgence, ils ont continué à s'ébattre dans le fourgon. Qu'en penseraient Georges Brassens et ses amoureux sur les bancs publics ?