Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Alpes-Maritimes : le 15 août,

point d'orgue de l'activité touristique sur la Côte d'Azur.

Crédits:
images par


Michel Tschann, président du Syndicat des Hôteliers Nice Côte d’Azur qui regroupe 350 hôtels et restaurants dans et autour de Nice, fait le point au moment où une partie essentielle de la saison se joue pour les professionnels du tourisme :



"Après un mois de juillet inégal mais globalement stable par rapport à l’an dernier et avec une bonne fréquentation, grâce notamment au Tour de France et aux nombreux festivals, le 15 août marque à nouveau un des temps forts du tourisme azuréen.

Le Haut Pays bénéficie également de cette bonne fréquentation alors que le reste de l’été y est plutôt en baisse. Sur la Côte,  une affluence de dernière minute a rempli la quasi-totalité des hôtels, malgré une baisse de la clientèle italienne traditionnellement forte à cette période.

Comme d’habitude, les nationalités sont multiples avec une dominante britannique et scandinave, mais d’autres nationalités sont représentées des américains aux russes, en passant par les japonais, les ukrainiens, les kazakhs, etc : c’est un atout de notre destination d’avoir un mélange de nationalités

Le reste du mois d’août sera moins bon notamment par suite d’une baisse des séminaires de rentrée, les sociétés françaises restreignant fortement leurs dépenses ;  il y a également beaucoup moins de festival en cette fin aout, le dernier grand festival de l’été à Menton - Toujours magnifique - s’est terminé hier soir.

La concurrence est particulièrement rude cette année puisque la Côte d’azur n’a pas eu le monopole du soleil, et si les pays du sud de la Méditerranée pâtissent d’une situation politique difficile, la Croatie et la Grèce ont été très attractives cet été. Le mois de septembre se présente bien surtout à Nice en raison des Jeux de la Francophonie et de nombreux congrès. Plus que jamais, l’objectif est que nos clients soient heureux, en sécurité, et contribuent ainsi au maintien de notre destination - du haut pays au littoral - comme une des grandes destinations mondiales avec les conséquences immédiates pour l’emploi." 


- Beaulieu - piscine de l'Hôtel Royal Riviera -