Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Côte d’Azur : les « tigres »,

pas en danger d’extinction...

Crédits:
textes par
Catégorie C'est notre santé

Encore discrets, les moustiques-tigres, ont fait leur retour. Ils attendent que les conditions soient meilleures et, si elles le sont pour nous (ce grand beau temps et ces températures estivales que nous attendons avec impatience), elles le sont pour eux.

La préfecture des Alpes-Maritimes et celle du Var ainsi que plusieurs mairies du littoral comme celle de Nice et du Cannet ont déjà sonné l’alerte, tandis que le port de Cogolin s'engageait dans un plan de démoustication. Ce fameux mosquito qui vient de l’Asie du Sud-Est, se distingue par sa capacité, outre celle de démanger notre épiderme, de transmettre la dengue et le chikungunya si d’aventure il en est le porteur. Une aventure que bien peu d’entre nous veulent tenter...

Alors, pour limiter les risques, on peut prendre un certain nombre de mesures pour empêcher les moustiques de se reproduire, contrôler les eaux stagnantes dans son jardin, ses soucoupes de plantes sur le balcon... Il y a aussi l’installation de... moustiquaires. Aucune n’est la panacée. Elles peuvent en tous les cas être compléter par l’utilisation d’un petit bracelet malin que l’on porte au poignée, voire à la cheville.


Ainsi le bracelet « Pikpanou » et pas vous non plus (c’est l’objectif), a été créé en 2002 par la société Viseo. Au fil de ses interventions sur l'île de la Réunion, cette socièté s'est profondément attachée à la culture créole et a développé ce projet éco-responsable qui sollicite les populations de la zone Océan Indien.

Fabriqué à Madagascar, le bracelet Pikpanou est en rabane, largement utilisée pour la vannerie typique de l'Île Rouge, nom qui vient de la couleur rouge-brique de la terre, si riche en fer. La rabane est une natte tissée de raphia. Madagascar est réputé comme premier producteur de raphia au monde. La partie Nord du pays ravitaille d'ailleurs près de 75% de la production mondiale de raphia. Riche en citronellol et géraniol issu de l’huile essentielle de palmarosa, la composition du Pikpanou est un excellent répulsif qui éloigne naturellement les moustiques.

Agréable à porter, élégant, le bracelet se révèle aussi, économique. Le roll-on de 3 ml permet une soixantaine d'applications, soit 30 jours d’utilisation et de protection, à raison de deux applications par jour (recharges disponibles à la vente). Pikpanou peut être utilisé dans toutes les zones géographiques tropicales et tempérées. De plus, la société s’est engagée dans un programme humanitaire et soutient trois associations malgaches en reversant un pourcentage de leur chiffre d’affaires. Cela permet à des enfants de la grande île d'accéder à l'éducation et d'éviter de travailler dès leur plus jeune âge.

Le coffret PIKPANOU est en vente sur son site Internet - 19,95 €.