Paris Côte d'Azur

Magazine d'informations et de commentaires

Marseille : le Musée « Regards de Provence » vient d’être inauguré.

Tout beau, tout neuf...

Crédits:
textes par

C’est dans le cadre de l’année Marseille Provence Capitale Européenne de la Culture que le Musée Regards de Provence vient en ce début de mois, de prendre ses nouveaux quartiers.

La Fondation éponyme, présente à Marseille depuis 15 ans, signe à cette occasion un nouveau chapitre de son histoire avec ce nouvel équipement culturel, principalement financé par des fonds privés. Abrité dans l’ancienne station sanitaire maritime, conçue par Fernand Pouillon en 1948 et labellisé Patrimoine du XXème siècle, ce nouveau cadre architectural prestigieux donne l’occasion de regarder différemment les collections de Regards de Provence et les œuvres d’autres provenances publiques ou privées, d’associer les exigences de la présentation des œuvres à celles de l’accueil du public.

 

 

- le Foyer Musée -

La transparence de l’entrée, son volume, l’accès libre à des œuvres contemporaines commanditées spécialement pour l’ouverture dont certaines flottent dans le vide, l’imposante présence des luminaires en forme de nuages, l’ouverture vers la librairie-boutique, l’invitation à accéder au café panoramique, confèrent au hall d’accueil un lieu de convivialité et d’échanges.

À travers les salles d’exposition du rez-de-chaussée et du 1er étage, la lumière naturelle, le design des luminaires élégants et poétiques, l’agencement du mobilier muséographique dessinant les parcours d’exposition, la passerelle transparente au dessus du foyer, auréolée par des anneaux étincelants, distribuant les axes de circulation, tout concourt à valoriser les œuvres et à laisser au visiteur la liberté et le plaisir d’établir une rencontre avec elles et avec l’architecture singulière du bâtiment.

Chaque point de vue a été considéré par l’architecte d’origine. L’horizon est à portée de vue et le musée, ancienne porte d’entrée du territoire et point de ralliement entre la mer et la terre, joue de la transparence avec l’extérieur et l’intérieur. À l’étage le Musée offre une vue panoramique sur le port de la Joliette, le Fort Saint Jean, l’esplanade du J4 face aux architectures exceptionnelles du Mucem et de la Villa Méditerranée.

Doté de 2300 m2, dont 1215 m2 sont consacrés aux expositions réparties dans quatre espaces, le reste des surfaces est consacré à des équipements techniques et réserves, à la librairie/boutique qui recense les 50 ouvrages des Éditions Regards de Provence publiés à l’occasion des expositions temporaires et de la collection ainsi que des produits dérivés. Il faut y ajouter une boutique L’Occitane en Provence et au restaurant du 2ème étage Regards Café avec sa terrasse couverte tempérée.

Regards Café a été orchestré par la décoratrice d’intérieur, Virginie Dumon. Son style nous plonge dans l’esprit des années 50, avec une ambiance méditerranéenne et contemporaine évoquée par la fresque en mosaïque d’émaux et de verres de l’artiste arlésienne Nathalie Fieno, se déployant sous le comptoir du bar. Les tables dessinées par le designer marseillais Jérôme Dumetz, les chaises Ant « fourmi » du designer Arne Jacobsen, les fauteuils 403 d’Alvar Alto, les banquettes en velours, les lustres Palmonds en cristaux de bohême confèrent une atmosphère feutrée et douce...

Lieu d’histoire, lieu propre aussi à stimuler les vocations artistiques et la réflexion, il ne fait aucun doute que cette nouvelle adresse va devenir un lieu de rendez-vous incontournable pour tous ceux qui accordent à l’art une influence essentielle sur notre société.

  - sculpture aérienne de Mezzapelle - photos © Barbier Van den Steen -

Le Musée est désormais ouvert 7 jours sur 7, de 10 à 18 heures et en nocturne le vendredi jusqu’à 21 heures, avec seulement 4 jours de fermeture dans l’année (25 décembre, 1er janvier, 1er mai, 15 août). Billet exposition permanente : 3,50 € - 3 €. Billet exposition temporaire : de 2,00 à 6 €. Billet couplé exposition temporaire & exposition permanente : de 5,50 à 7,50 €.